Frédérick Sigrist profite de la venue de Christophe Michalak pour lui faire son procès...

Mesdames et Messieurs les jurés...cher public... Mme le juge partiale et cruelle Kaddour-Boudadi... Nous sommes réunis ici dans ce studio 621 pour juger le pâtissier Christophe Michalak… Je sais, dans les émissions télévisées auxquels il a pu participer, Monsieur Michalak a plus l’habitude de se trouver dans la position du juge que dans celle de l’accusé... Mais aujourd’hui, il ne fait pas face un apprenti pâtissier qui va se retrouver en position fœtale sur le sol parce qu’il a raté ses blancs en neige!

Non ! Aujourd’hui Monsieur Michalak fait face a ses actes ! Car oui, Mesdames et Messieurs du jury, j’ai le regret de vous annoncer que Monsieur Michalak est un criminel ! Un criminel, dont les complices se nomment diabète, cholestérol et obésité... Oui, tout médecin peut le confirmer, ses desserts, malgré un relatif effort diététique pour éviter le crime de masse sont un crime! Il y a dans nos familles bien plus de souffrant de surdose de sucre que d’animateurs de jeu télé légèrement bronzés et accros à la cocaïne… Et pourtant, ce sont les dealers que l’on met derrière les barreaux ! Christophe Michalak est à la bonne santé ce que Stephen Paddock est au concert de country à Vegas, un tireur fou…

Sauf que lui a comme munitions des éclairs en chocolat et autres îles flottantes. Île flottante… Quel joli nom pour cacher une réalité bien plus cruelle! Dans un restaurant, comme tout prof retraité (toujours une petite pensée pour nos auditeurs), il m’arrive de dire au serveur : « en dessert… Je vais prendre une île flottante ! » Et bien Non ! Mesdames et Messieurs, cessez de vous mentir vous n’allez pas prendre une île flottante... vous allez prendre du cul ! Voilà ce qu’on devrait indiquer sur les cartes des restaurants !

Des joues en entrée !

Du bide en plat !

Et du cul en dessert !

Mais ça, Monsieur Michalak n’en parle pas !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.