A l'occasion des 60 ans du jeu des 1000 euros, Frédérick Sigrist rend hommage au rendez-vous mythique de France Inter.

On fête donc l’anniversaire du jeu des Mille euros, le seul jeu en France qui a profité du passage à l’euro! Autant le bar en bas de chez moi, lui il est passé de 2 francs 50 le café à 2 euros 50 dans une radicalité de conversion que l’on a guère retrouvé que chez la chanteuse Diam’s! Autant passer du jeu des mille francs au jeu des mille euros, c’est plutôt sympa comme culbute! D’autant que mille euros, à l’échelle des jeux télé français, c’est le budget fond de teint de Jean-Pierre Foucault pour une soirée Miss France! N’empêche, un jeu où des personnes cultivées répondent à des questions très compliquées pour au final pas gagner grand-chose, tu m’étonnes que ça soit un jeu qui plaise aux profs! Ils sont à la maison hein! Pour moi, le jeu des mille euros, je ne le cache pas, c’est un peu le phare de mon existence! Je peux changer de ville, de boulot, de femme ou d’enfants…la seule constante, c’est le jeu des mille euros! Avec Carnet de campagne de Philippe Bertrand, je trouve que ce sont les seuls moments où France Inter ne te fait pas sentir tout bouseux de ne pas être un parisien!

Parce que sinon, le reste du temps, qu’est-ce qu’on se la pète sur cette antenne avec ces pièces et ces expos qui seront programmés uniquement 26 minutes dans un seul arrondissement de Paris!

On n’a pas encore inventé les pieds qui vont avec la grosse tête de certains animateurs de l’antenne! Mais le jeu des 1000 euros pour moi, c’est un ilôt d’humilité sur un océan d’arrogance parisienne!

Lucien Jeunesse, Louis Bozon, Nicolas Stoufflet…On est d’accord que ce sont des pseudos! C’est du Topor ou du Frederic Dard, parce que personne ne s’appelle vraiment Nicolas Stoufflet ou Louis Bozon! 

Bon on sent que l’immigration et la parité sont pas encore totalement arrivées dans le jeu des mille euros mais c’est pas grave, c’est comme la Madeleine de Proust ou Amélie Poulain, ça te donne l’image d’une France heureuse, unie, qui connaît le plein emploi! Parce que c’est surtout ça que j’adore dans le jeu des Mille Euros, ça te fout la patate! Quand j’écoute le jeu des Mille euros, j’ai tout de suite envie de sourire au monde, d’aller de l’avant…Alors que quand j’écoute L’Heure Bleue de Laure Adler, j’ai tout de suite envie de faire mon actualisation pôle emploi.

Mais cette ambiance est à mettre au crédit de Nicolas Stoufflet qui parvient à nous vendre du rêve même dans les endroits moins avantagés! 

Chers amis, bonjour!

Aujourd’hui, nous sommes à Wilhesheim en Alsace dans cette belle région du Kessler et du géranium, à quelques encablures de la magnifique centrale nucléaire du Trüdel qui déverse chaque jour 10 à 12 tonnes de déchets chatoyants dans le Rhin. Potion magique qui a donné aux habitants de la région cette chaleur humaine reconnaissable entre mille et aussi ce troisième bras!  Ce qui est pratique…sauf quand on doit acheter des gants!

Il est magique Nicolas Stoufflet! Il pourrait te vendre une chambre de bonnes de 8 mètres carrés avec des toilettes sèches dans la cour de l’immeuble et un voisin, batteur dans un groupe d’heavy metal! T’aurais l’impression d’avoir fait une affaire!

Même quand il pose des questions aux candidats, il arrive toujours à valoriser les bons côtés de ce dernier…même quand il n’en a pas!

-Bonjour Francis! Que faites-vous dans la vie?

Daniel: Je suis maitre-chien dans un LIDL…et mon travail consiste à empêcher les noirs et les arabes de venir voler les produits low cost des français!

-Francis qui a donc l’amour du travail bien fait! Francis qui, je me suis laissé dire, donne aussi pas mal de son temps au milieu associatif?

-Ouais! Je suis président du mouvement Moustache, Autorité et Nostalgie, une amicale locale de  néonazi!

-Très bien Francis! On ne rappellera jamais assez combien il est important d’avoir un hobby!   

Pour tout cela, Nicolas, je vous le dis! Vive le jeu des mille euros et si cette émission doit encore durer 50 ans de plus, et bien je n’ai qu’une chose à dire: BANCO! BANCO! BANCO!  

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.