Frédérick Sigrist s'intéresse ce matin au principe d'une expérimentation de la vidéosurveillance dans des abattoirs.

Alors on mesure encore mal toutes les répercussions du geste héroïque du sans papier Mamoudou Gassama… Encore ce matin, sur le quai de mon RER C, j’ai vu un demandeur d’asile syrien semble-t-il, ne pas hésiter à se lancer sur les rails pour sauver un vieil homme tombé sur la voie !

Tout cela au mépris du danger !

Une fois le vieil homme sauvé, le sans papier a demandé s’il pouvait lui aussi être régularisé… On a dû lui expliquer que ça comptait pas vu que c’était lui qui avait poussé le vieux sur les rails !

Moi je dis, il a eu raison d’essayer, vus les exploits qu’on demande aux gens pour obtenir la nationalité française, ça se tente…

Sinon dans l’actualité, on a appris hier que l’Assemblée Nationale a voté le principe d'une expérimentation de la vidéosurveillance dans des abattoirs volontaires ! Pour veiller au bien-être animal ! Oui parce que le bien-être animal dans les abattoirs, on ne le dira jamais assez, c’est important !

C’est comme dans le couloir de la mort au Texas. Avant chaque injection, ils prennent toujours le temps de désinfecter l’aiguille parce qu’on ne sait jamais, une infection est si vite arrivée! Alors on est en droit de se demander quelle est la différence entre un animal abattu avec ou sans prise en compte de son bien être… Alors si, il y a bien une différence… Le goût.

Mais non Nagui pas l’éthique ! On s’en fout de l’éthique ! Vous avez déjà essayé de manger de l’éthique avec des pommes au four et un verre de Bordeaux !? 

Ça ne sert à rien l’éthique !

Essayez de nourrir des gens atteints de malnutrition avec de l’éthique, vous allez voir comment vous allez être reçu ! En gros, quand tu dis à l’industrie de la viande, le viol c’est mal, elle, elle te répond : Vous avez raison… dorénavant on utilisera du GHB !

Parce que sincèrement, c’est quoi cette hypocrisie autour du bien-être animal dans un abattoir ?! Qu’on lui choisisse un charter ou un vol en business pour son dernier trajet, l’animal de toute façon, à mon avis, il n’a pas envie de voyager !

La mort, c’est la mort ! Il n’y a pas de manière plus agréable de quitter la vie, surtout quand à la base, on est en bonne santé ! 

Les mecs de chez Daech, ils pourraient me faire un shampooing aux œufs, une manucure et un massage thaïlandais avant de me buter, et ben je ne serais pas plus d’accord !

Cette notion de bien-être animal dans un abattoir, ce n’est pas pour soulager les souffrances de l’animal, mais pour soulager la conscience du consommateur !

Parce que quand le consommateur voit les vidéos L214 sur la souffrance animale : des poussins élevés en batterie écrasés pour faire des nuggets ou le gavage des oies, il a la même réaction que le fumeur devant ses photos de pancréas nécrosé qu’on retrouve sur les paquets de clope ! Il se dit demain j’arrête… de regarder ça, c’est dégueulasse ! 

On est en train de demander à une industrie par définition inhumaine : excusez-moi, mais si vous pissez sur les animaux, est-ce que vous auriez la gentillesse de leur faire croire qu’il pleut ?

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.