Fred se rend compte qu'en tant que chroniqueur de France Inter il a un pouvoir... mais ça le dépasse !

Cette semaine avait lieu la journée sans plastique sur France Inter…

Ah là là… Qu’est-ce qu’on est des gens biens !

Barack Obama quand on lui a remis son prix Nobel de la paix, on lui avait demandé quels étaient ses objectifs… 

Il a répondu : « réussir à me faire embaucher à France Inter ! »

Parce que c’est ici que tout se passe !

Les élections européennes… Bernard Guetta, candidat sur la liste de la République en Marche ! France Inter !

Raphaël Glucksmann, le mari de Léa Salamé, tête de liste de Place Publique, soutenu par le Parti socialiste !

Toujours France Inter !

Vous voulez prendre le pouls de la politique française, faites un tour aux chiottes de France Inter ! Des fois je sors de là-bas, j’en sais plus qu’en lisant le Canard Enchaîné !

Quant à nous les humoristes, j’en parle même pas… On n’est pas prescripteur de tendance, on EST la tendance !

On est de tous les combats ! On est le couteau suisse de l’engagement ! 

Féministe ! Antiraciste ! Veganiste ! Trottiniste !

À la sortie de mes spectacles, les gens sont à deux doigts de m’amener des paralytiques pour que je les guérisse par l’apposition de mon badge France Inter !

Il paraît que tu te frictionnes avec une touffe de cheveux de Laurence Bloch, ça refait pousser les tiens !

On a un pouvoir – je le dis très humblement – qui parfois… me dépasse !

Quand je pense que Jésus, lui, il avait même pas de chroniques à écrire…

Moi je vois il y a un an de ça, j’ai écrit une chronique sur la maire de ma ville… Une chronique somme toute champêtre et inoffensive où je la qualifiais avec une truculence toute rabelaisienne de « Kim Jong Un avec un utérus » !

Bon, nous ne sommes pas là pour discuter de la pertinence de cette vanne, j’estime ne pas avoir de leçons à recevoir d’un pays qui a porté Christian Clavier au pinacle de l’humour !

D’ailleurs en tant qu’humoriste de France Inter, je n’ai de leçons à recevoir de personne ! J’ai un totem d’immunité qui m’a été remis par Philippe Poutou, monsieur !

Eh bien j’étais loin d’imaginer les répercussions que cette chronique allait avoir dans ma vie de tous les jours ! 

Depuis cette chronique, je croise des habitants de ma ville qui me disent : « Bravo M’ssieur Sigrist ! Quand est-ce que vous nous débarrassez de la maire ? »

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.