Hier on apprenait la disparition de Philippe Gildas et je dois avouer que ça m’a fait quelque chose !

C’est surprenant parce qu’habituellement je ne suis pas homme à m’émouvoir de la disparition de personnalités publiques.

Par exemple la semaine dernière, on apprenait la mort de Robert Faurisson et bien, ça ne m’a fait ni chaud, ni froid…

Les gens qui me croisent auraient même pu se dire : Non seulement il s’en fout mais limite, il est content ! Mais Philippe Gildas, c’est différent! C’est Nulle part ailleurs! Canal + de la grande époque ! 

L’époque où on était près à acheter un décodeur pour l’avoir en clair, alors qu’aujourd’hui, on serait près à payer pour que les chaînes de Bolloré soient cryptées !

Vous savez on dit que la drogue est un fléau mais faut quand même dire qu’à Canal, quand ils en prenaient, leurs émissions étaient quand même vachement mieux ! Ce qu’ils ont gagné en espérance de vie, ils l’ont perdu en parts de marché !

Alors depuis hier, sur les réseaux sociaux, les témoignages affluent ! La disparition d’une célébrité, c’est toujours l’occasion pour certains de rappeler que eux aussi à un moment, ils étaient connus !

« Ah Philippe Gildas, je me souviens, il m’avait invité pour mon premier album… qui fût le dernier également! Mais qui va ressortir à l’occasion de mon intégration dans la tournée STAR 80 ! Il aurait sûrement voulu qu’on en parle plus ! »

T’as des crevards dans ces moments là ! T’as des gens, ils sont près à distribuer des flyers de leurs spectacles à la sortie du Père Lachaise !

Quand on a pas droit  au sempiternel R.I.P des internautes sur les réseaux sociaux ! Rest In Peace !

R.I.P Johnny ! RIP Aznavour ! R.I.P Philippe Gildas ! 

RIP? C’est moche rip !

À qui tu t’adresses quand tu écris RIP sur Facebook ?

Bon admettons, t’as un ego hypertrophié, quand tu jouis, tu cries ton propre prénom, tout ça… tu t’estimes suffisamment important pour devoir commenter la disparition d’une personnalité, ok…

Mais au moins, vas au bout de ta démarche, fais une phrase ! RIP !

Même un bout de scotch qu’on arrache a l’air d’avoir plus de vocabulaire !

C’est comme les gens qui te souhaitent ton anniversaire sur Facebook en t’envoyant HB pour Happy Birthday ! 

Mec, si dans ta journée, t’as le temps de traîner sur Facebook pour voir qui fête son anniversaire, tu as le temps d’écrire une putain de phrase !

HB! 

Le HB c’est le RIP des anniversaires !!

J’ai envie de participer à l’événement mais pas trop ! Le mec qui écrit RIP aux décès et HB aux anniversaires, dans un déménagement, c’est le mec qui porte le carton avec les coussins !

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.