Vous connaissez dans cette émission la passion qui m’anime pour les sujets politiques : si je résume Wauquier oooooh, Macron oooooh, Balkani aaaaaah il est fort quand même!

En général je suis aussi touché par ces gens qu’une flûte à bec après le collège.

Moi j’aime les vrais sujets de fond c’est pourquoi souvent dans mes chroniques je le touche.

La preuve, un article a fait le tour de tous les journaux jeudi dernier, il avait pour , titre « une otarie gifle un kayakiste avec un poulpe »

Je l’ai vu partout et ça a occulté le reste c’est à dire que pile au moment où la France refuse d’accueillir une cinquantaine de migrants en redirigeant l’Aquarius vers Malte plutôt que Marseille, une otarie gifle un kayakiste avec un poulpe.

J’ai cru a un Kamoulox

Et pourtant y a un article dessus c’est à dire qu’il y a un journaliste qui s’est dit « Là, on tient quelque chose d’essentiel »

-Attends mais Damien il y a plus important non?

-Non Fabrice ! J’ai un jeu de mot avec tentacule!

Bravo Damien, 4 années d’école de journalisme pour ça !

Albert Londres ne s’est pas retourné dans sa tombe il a fait 16 loopings.

Elise Lucet s’est exclamée « ça c’est de l’investigation ! »

Elle a pris sa carte de presse, elle l’a roulée, et elle en a fait un tampon.

Aux dernières nouvelles elle se serait reconvertie et aurait ouvert un abattoir dans lequel elle étrangle elle même les animaux.

Une otarie gifle un kayakiste avec un poulpe, moi j’imagine Philippe le kayakiste rentrer chez lui avec une marque sur la joue, sa femme qui le soupçonne d’adultère depuis des semaines et qui lui dit « Alors tu lui a enfin dit que t’étais marié à cette pute?!

-Pas du tout ma chérie je me suis fait gifler par une otarie qui tenait un poulpe.

-Oh te fout pas de ma gueule Philippe ! »

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.