Il y a peu de temps, sur cette antenne, Gérémy Crédeville a fait un slam pour les étudiants dans le cadre de la semaine "C'est dur d'avoir 20 ans en 2020." Mais c'est dur d'avoir n'importe quel âge en 2020, alors aujourd'hui, Gérémy a choisi de chanter pour les vieux.

Il y a peu de temps à cette antenne j’ai fait un slam pour les étudiants. Bon comme d’hab', succès.

C’était à l’occasion de la semaine spéciale "c’est dur d’avoir 20 ans en 2020". Alors pour info, c’est dur d’avoir n’importe quel âge en 2020. Vous allez me dire "ouais mais les jeunes ils subissent alors qu’ils n’ont rien demandé". Ah ben ça tombe bien ! Les vieux non plus ! Et c’est pas parce que je suis pour la jeunesse que je suis contre les séniors, la preuve :

Ils ont des pardessus râpés

Se déshydratent vite en été

Parfois on trouve qu’ils sentent un peu

Nos vieux

Ils pourraient faire leurs courses en semaine

Mais ils préfèrent les faire l’week-end

À la caisse y a pas plus lents qu’eux

Nos vieux

Ils entendent mal, ne voient pas clair 

Ont souvent mauvais caractère

Leurs caniches sur les trottoirs chient

Eh ouais, Kiki

À chaque fois qu’on mange chez mémé

Elle n’aurait dû faire qu’une entrée

Ils font des repas trop copieux

Nos vieux

Ils sont plutôt nuls en déco

Leurs étagères pleines de bibelots

Ils ont même des tableaux hideux

Nos vieux

Des conversations monotones

Le bruit que fait leurs sonotones

Ils te disent qu’en automne il pleut

C’est ça, les vieux

S’ils ont des pardessus râpés

C’est qu’ils veulent économiser

Les p’tits enfants ça coûtent un peu

À nos vieux

S’ils font leurs courses le samedi

Poussent aussi lentement leurs caddies

C’est qu’avoir du monde autour d’eux

Ils aiment nos vieux

Eux aussi voudraient s’aérer

Profiter d’leurs dernières années

Dehors et pas dans des cloisons

Je sais, c'est con

S’ils font beaucoup trop à manger

C’est parce qu’un jour ils ont manqué

Mais là dessus ils sont taiseux

Nos vieux

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.