J’ai décidé de mettre un peu d’entrain dans mes chroniques parce qu’en général je me trouve mou. Je vous jure je me suis regardé sur les internets et un opossum malade a plus de pêche.

Du coup j’ai décidé de faire cette chronique sans feuille, ça va être ce qu’on appelle une chronique migrante, une chronique sans papier.

De toute façon ça m’arrange de faire une chronique sans feuille parce que je bafouillais à chaque fois que j’avais un papier devant moi, j’avais l’impression que ma chronique c’était une jolie fille.

Comme une jolie fille dès que j’ai un papier pour ma chronique je ne peux pas m’empêcher d’avoir le nez dedans,

C’est ma contribution écologique dans la bande, tout le monde s’y est mis sauf moi pour l’instant Guillermo a arrêté de manger de la viande, Daniel Morrin a arrêté les douches.

Tanguy fait ses chroniques sans bouteilles en plastique maintenant on a une gourde, ça manquait de gourde dans cette émission, pas vrai Leïla?

Leïla qui comme chacun sait est loin d’être une gourde, on ne la remplit pas d’eau.

Donc les gourdes remplacent les bouteilles en plastiques parce que les bouteilles en plastique ça tuent des dauphins, c’est dire à quel point les dauphins sont cons, parce que boire une bouteille en plastique quand on est un Dauphin c’est complètement con, c’est vrai y a plein d’eau autours.

Alors les dauphins vont me dire « ouais mais tu comprends, l’eau de mer elle est salée

Est-ce que tu boirais une eau qui a le goût d’huître?

Et arrêtez de me monter sur le dos dans les aquaparks je suis pas un cheval bordel! »

Et je salue tous les dauphins marseillais qui nous écoutent.

Faire ma chronique sans papier c’est ma contribution écologique, je sauve ainsi des arbres.

Quand j’ai su que j’avais peut-être tué un arbre à cause de mes chroniques ça m’a mis mal à l’aise, j’ai éprouvé du dégoût comme la première fois que j’ai vu Nagui.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.