Dans cette chronique, Gérémy Crédeville nous parle longuement du "Dry January", vous savez, le fameux mois sans alcool.

Salut les amis, et …année ! Je ne dis plus « bonne année », j’ai fait ça l’an passé c’était le bordel. Donc, « année », en espérant qu’on aille au bout.

Je suis content de voir que vous avez tous une mine radieuse ce matin à part une. Hein Leïla? Et on sait pourquoi… Bah si, c’est janvier, le "Dry January". Le mois sans alcool. Ce que Leïla a coutume d’appeler « le mois sans moi ».

L’année dernière, elle a voulu le faire mais elle n'avait pas compris le concept, je la croise dans les couloirs avec sa suze -j’ai pas dit une suze j’ai dit sa suze, Leïla Kaddour, Égérie Heineken - je lui dis : « mais enfin Leïla, tu fais pas le mois sans alcool ? » elle me dit : « si, mais on est lundi », « ben, le lundi faut pas non plus », « Ah putain, je croyais que c’était que les week-ends ! »

C’est pour ça qu’elle présente le JT de France 2 les week-ends, parce qu’elle est sobre. À 13h par contre parce qu’à 20h elle est caisse.

Le "Dry January" c’est un concept britannique et je comprends que les anglais s’empêchent de boire pendant un mois parce que vu ce qu’ils se mettent dans le foie tout le reste de l’année ! C’est une question de survie en fait. Pour un anglais une bière chaude ça reste une bière. 

Après, vu ce qu’ils mangent, autant boire.

Mais nous les français, on n’a pas besoin de mois sans alcool, un français c’est un béret, une baguette, une bouteille de vin. Si t’enlèves le vin il reste quoi ? Un mec avec un chapeau et une baguette : un magicien (rire de merde) !

Moi je suis devenu papa y a pas longtemps. Non ne me dites pas félicitations j’ai pas fait grand chose, à part « ahhaaaaa » y a neuf mois.

Bref, en tant que jeune papa, en ce moment j’invite des amis à la maison pour leur montrer ce que j’ai réussi à faire avec ma bite.

Hier je propose du champagne à mon pote et il me dit « Non merci, je fais le mois sans alcool »… mais qui es-tu sombre merde?

Le mois sans alcool c’est utile quand le reste de l’année t’as le train de vie de Gérard Depardieu. C’est qui ta meuf… Amy Winehouse? Ah bah non t’as pas de meuf. Covid… Covid mon cul, ouais ! En 2019, t’avais une meuf ? Non. Y avait Covid ? Bon. Attends là y a pas de bars, pas de boîtes, tu vas pas me dire que tu te mets des grosses races chez toi tout seul avec la musique à fond pour pas oublier ? Si ? Putain, Guillermo…

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés