Gérémy Crédeville remplace Marina Rollman au lendemain de la journée internationale des droits des femmes...quel symbole, selon lui !

Comme le 3ème épisode des bronzés je suis là alors que c’était pas franchement nécessaire. En 4 jours je suis passé du statut d’absent du best of à celui de remplaçant de dernière minute ! Et c’est vraiment de la dernière minute puisque j’étais là, dans le couloir à m’ennuyer. Car je vous rappelle que depuis que j’ai mon badge France Inter je viens tous les jours. D’ailleurs à la machine, y a un café que je vous déconseille il est sans goût, il s’appelle E-A-U.

J’aime le symbole au lendemain de la journée des femmes, je pique la place de Marina Rollman. Situation assez représentative de notre société : le 8 mars on milite, le lendemain on s’en fout. Je rassure les auditeurs, je ne remplace pas Marina pour toujours je préfère mon salaire au sien.

C’est quand même marrant qu’il y ait une journée des femmes, comme si c’était une maladie. Maladie transmise par les félins puisque selon Trump les femmes s’attrapent par la chatte. La journée des femmes c’est l’appellation la plus commune c’est comme dire pâté pour terrine. La véritable appellation c’est la Journée Internationale des femmes selon l’Onu, journée des grognasses selon les PMU. Le mieux c’est de dire journée internationale pour les droits des femmes.

Car oui c’est indécent pour certains, elles ont des droits. Souvent le droit de fermer leur gueule. Hier c’était la journée idéale pour souligner les inégalités femmes-hommes et quand je dis femmes-hommes je ne parle pas de transsexualité. Je salue au passage la communauté LGBTQIA+ qui nous montre qu’il y a autant de forme de sexualités qu’il y a de lettres dans l’alphabet. Moi ma sexualité c’est plutôt LSQEVB. Le samedi quand elle veut bien…

Mais revenons-en aux inégalités entre les femmes et les hommes puisqu’il y en a moult. Je ne vais pas vous faire la liste je n’ai que 4 minutes, le temps d’un rapport selon Tom Villa. Je vais juste citer 2 inégalités hommes-femmes qui sont aberrantes.

La première, un groupe de 5 femmes peut rentrer en boîte, un groupe de 5 hommes peut rentrer chez lui. Oui je sais c’est d’une injustice profonde.

La deuxième, et là je vais jeter un pavé dans la marre attention les canards : les inscriptions sur les sites de rencontres sont gratuites pour la gent féminine. Gardons notre calme, messieurs ! Moi aussi je paie 49€ par mois.  Et encore, j’ai eu 6€ de réduction parce que j’ai été parrainé par Daniel Morin… 

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.