Ce matin, à l'occasion de la journée spéciale "Avoir 20 ans en 2021", Gérémy Crédeville a écrit un slam pour les étudiants

J'crois qu'les étudiants on ne les traite pas bien 

Et quand j'vois tous ces grands gamins, j'aimerais pas en être un

Ils n’en meurent pas mais pour eux c’est terminé la bamboche

Ils le refilent à qui le virus ceux qui ne voient pas leurs proches

Y a des étudiants qui prennent des cours loin du cercle familial

Dans des apparts style basse cour dans lesquels l’hiver ils se les caillent

Et les weekends ils ne rentrent pas parce que le train c’est trop cher

Alors ils zonent dans leur clapier et téléphonent à leur mère

Et même si on leur dit qu’on retiendra leurs sacrifices

Eux dans tout ce mépris ont le sentiment d’un sacré fist

Car pour sauver des gens qui ont atteint le quatrième âge

On laisse des jeunes se jeter du quatrième étage

Attention je ne dis pas qu’il faut laisser crever les vieux

Même s’il est vrai que sans Daniel on serait quand même beaucoup mieux

Mais quand je regarde la part des morts de moins de 45 ans

Je me dis qu’on leur demande beaucoup alors qu’ils ne sont qu’1%

Car la jeunesse pour qu’elle se fasse a besoin d’être conviviale

Les grands séniors bien qu’on les aime ont moins d’interactions sociales

Ils viennent de finir de manger quand arrive l’heure du couvre feu

Et pour c’qui est des salles de sports ils les fréquentent assez peu

Si on fait tous ces efforts c’est pour éviter que les hôpitaux

Deviennent aussi bondés que la plupart des métros  

Alors jeune étudiant tu prends ton mal en patience

Avec partiels en présentiel après des cours à distance

On t’a demandé pendant des années de te détacher des écrans

Maintenant t’y passes 12 heures par jour évidemment t’es à cran

Quand arrive la fin de tes cours tu fermes enfin ton ordinateur

Et tu coures à Carrefour juste avant 18h

Pas de bol pour toi personne ne rentre après 17h40

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés