Gérémy a fait 4 tests PCR, il nous raconte comment ça se passe...

Gérémy Credeville
Gérémy Credeville © Radio France

Les amis je ne suis pas avec vous aujourd’hui mais j’écoute l’émission, et elle est vachement bien. D’habitude je fais comme Leila je suis avec vous mais j’écoute pas.

Comme on est à distance et que je ne voulais pas perdre l’ambiance du studio je me suis mis à côté d’une litière souillée pour simuler la présence de Daniel.

L’avantage avec Daniel c’est que tu sais vite si t’as le Covid ou pas.

Et moi je ne l’ai toujours pas, je le sais en 10 jours j’ai fait 4 tests PCR. Oui 4, maintenant mes narines ressemblent à deux vagins après un accouchement. J’ai hésité avec une blague raciste mais je me suis dit que ce matin, les occidentaux on était vraiment minoritaires dans la bande alors…

Bref dans la vie y a deux types de personnes, t’as ceux qui ont déjà fait un test PCR et ceux qui pensent qu’on nous met juste un coton tige dans le nez.

C’est pas un coton tige c’est beaucoup plus long, en fait PCR ça veut dire Parfaitement Calé sur ta Rétine.

Non franchement, ça rentre dans ton trou de nez pour aller te toucher le fond du crâne, ça appuie sur le bouton reset de l’âme. C’est poétique hein.

Si les tests PCR se faisaient par l’anus on atteindrait la glotte. Chez moi la poésie ça dure jamais longtemps.

Et là PCR ça voudrait dire Profondément Coincé dans le Rectum.

C’est vrai, beaucoup de gens parlent des tests PCR comme d’une sodomie « tu devrais essayer ça fait pas mal ». Ou encore, « la première fois j’ai pleuré. »

C’est pas douloureux mais c’est pas agréable non plus. 

C’est comme une émission de Nagui en fait.

En fait je pense que pour faire passer les tests ils prennent des soignants qui sont fans de fondues, parce qu’une fois qu’ils ont placé l’écouvillon bien au fond ils touillent comme s’ils voulaient mettre un maximum de fromage sur leur bout de pain.

Moi pour mon premier test PCR j’avais le nez un peu pris, je peux vous dire qu’on l’a bien vu le fil du fromage quand le mec a retiré la tige. Qui a dit « Titre » ?

T’as la version PCR complet aussi ! Là c’est : je fais une fondue dans ta narine, je fais une fondue dans l’autre et après on passe à la raclette. Parce qu’ils te raclent le fond de la gorge avec une spatule en supplément.

Et c’est assez flippant quand tu entends un test PCR de la personne avant toi, t’entends ahaaaaahaaaah, ahaaahahahaaa, aaaaagh.

Ça me rappelle la dernière vidéo que m’a envoyé Morgane tiens.

Faut savoir que moi au test PCR je perds tout le temps. Tous négatifs.

Alors si contrairement à Leila vous aviez écouté vous pourriez me demander mais pourquoi 4 tests raclure de chiotte ? Après le raclure de chiotte vous n’êtes pas obligés.

Et bien je les ai faits pour voyager dans le cadre de mon travail. Travail c’est le mot de passe qui débloque toutes les rues dans le jeu confinement 2.

C’est un motif dérogatoire le travail, dès que t’as une attestation de ton employeur c’est bon, et autant les attestations employeur du premier confinement elles étaient vachement précises, il fallait une adresse exacte, une date et 1 heure pour justifier ton déplacement. Autant maintenant elles sont hyper floues, celle que j’ai là elle est valable du 30 octobre au 1er décembre. Y a même pas l’année. Et pour l’adresse c’est marqué : Europe.

Du coup ça m’a permis d’aller tourner en Ukraine. Et là-bas ils ont un protocole sanitaire strict pour ceux qui entrent sur le territoire. C’est à dire qu’à l’aéroport, même si tu présentes un test négatif de moins de 72h, ils te refont passer un test PCR (accent slave) « Da ! Fondue ! » 

Ensuite ils te prêtent un téléphone ukrainien avec une application dans laquelle tu rentres l’adresse de ton hôtel, et dans l’attente des résultats tu dois envoyer des selfies de toi géolocalisés à l’adresse que tu as indiquée.

Moi je m’amusais à envoyer des selfies dans lesquels je faisais semblant de tousser. 

Ben c’est vraiment une idée à la con parce qu’ils ont cru qu’ils s’étaient trompés dans les résultats alors ils m’en ont refait passer un le jour même et là j’ai cru qu’ils allaient passer à travers de ma tête « Fondue, Fondue, Raclette »

Donc ça c’est pour ceux qui entrent en Ukraine. Pour ceux qui sont déjà sur le territoire ils s’en tapent ils doivent porter un masque, mais j’ai l’impression que c’est pas précisé où. Y’en avait sous le nez, sous le menton, dans leur main, partout, mais jamais bien placé. Eux je crois qu’ils ont compris port du masque obligatoire sur ton corps.

En tous cas si vous devez vraiment aller voir vos proches avant le durcissement de ce nouveau confinement, faites un test PCR avant, car même si c’est pas agréable, ça vous fera des trucs à raconter…

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.