Désormais chaque lundi je vous parlerai d’un fait divers et pour honorer la nouvelle je me suis même crée deux jingles : Geremy Credeville, Geremy Credeville le rendez vous des informations inutiles !

Ou alors deuxième jingle Geremy Credeville, le grand reporter des petits faits divers ! Voilà pour voter pour votre jingle favori vous envoyez 1 ou 2 par sms.

Et vous envoyez ça à qui vous voulez ça donnera lieu à des échanges cocasses du genre « pourquoi tu m’as envoyé un chiffre » ou encore « c’est qui? » si vous envoyez 1 ou 2 à un numéro au hasard.

Alors l’avantage du fait divers c’est qu’il est intemporel et j’en veux pour preuve cet article du Marianne qui date de 2007 et qui s’intitule la dure profession de branleur d’éléphants.

Pardon, France Inter oblige on va dire la fonction compliquée de masturbateur de pachydermes.

C’est plus joli mais c’est pareil.

On apprend notamment dans cet article que c’est un spécialiste qui se charge de cette délicate mission hein le docteur Thomas Hildebrandt pour être plus précis alors excusez moi mais c’est quand même con d’avoir fait 8 ans de doctorat pour au final branler Dumbo.

C’est fou ça t’imagines si ce mec voyage et qu’il y a un malaise dans son avion? 

« y a-t-il un médecin dans l’airbus il faut réanimer mon mari ! 

-laissez moi faire madame je suis docteur.

-mais enfin mais qu’est-ce que vous foutez?!

-mon humble travail madame »

Et l’article foisonne de détails truculents du genre « le docteur Hildebrandt s’est même retrouvé avec un oeil au beurre noir à la suite d’une manipulation malheureuse » on en sait pas plus mais je pense qu’il s’est pris une burne.

Masturbateur d’éléphants c’est un métier qui exige de la poigne, 

la taille d’un pénis d’éléphant en érection atteint 1,50m soit 1 Nagui.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.