En réaction à la loi anti-IVG adoptée récemment, Gérémy chante l'avortement.

Salut à vous tous bande de foetus arrivés à terme.

Tiens en parlant de foetus, la semaine dernière j’ai mangé un hamburger.

Bon là, le rapport n’est pas évident évident mais c’était dans un restaurant américain.

Ah ben merde y a toujours pas de rapport? Ah si ! En Alabama il y a eu le vote de la loi la plus répressive des Etats-Unis concernant l’avortement.

Et là, y a un vrai rapport, pas toujours consentit d’ailleurs, puisque cette loi interdit les IVG, même en cas d’inceste ou de viol.

En Alabama, il n’y a plus de femmes, il n’y a que des réceptacles. 

Après tout, si elles tombent enceintes, c’est qu’elles l’ont bien cherchées, elles ont des ovules! 

Et y'en a qui mettent des jupes!

Et après, elles vont se plaindre au planning familial alors qu’elles exhibent leurs cheveux !  D’ailleurs, j’ai appris un truc : au planning familial on dit pas « une poubelle », on dit « un compost ».  

Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte, rendre impossible l’avortement même en cas de viol, c’est honteux !

Ça veut dire que le mec va être puni deux fois : la prison et la pension alimentaire.

Ça va être sympa le week-end sur deux qu’il va passer chez son père le gamin. « Papa, on sort ?! ». « Oui mon chéri, dans 55 ans ».

Moi je suis papa depuis 10 mois donc forcément l’avortement je suis POUR. J’irai même plus loin, on devrait pouvoir avorter même après la naissance ! T’attends de voir ce que devient ton gamin et si, par exemple, à 50 ans, il est élu républicain en Alabama et s’apprête à voter une loi débile, t’as le droit de t’en débarrasser. 

Faut juste prévoir un très gros aspirateur.

On me dit que Dyson est déjà sur le coup. « Putain c’est cher ! » « Oui mais ça marche tellement bien regarde » (mime l’aspirateur qui se bouche)

Ce sont 25 hommes blancs qui ont voté cette loi en Alabama, les mecs ils ont pas d’utérus, mais ils ont un avis.

La seule chose qu’un homme devrait pouvoir choisir à la place d’une femme, c’est le vin.

Ils ont dû se réunir et ils ont crée un jeu « bon les gars, pour mettre un peu de piment dans notre job, on va voter pour le truc qui nous concerne le moins au monde.

-Bonne idée Will !

- Merci Dan

-T’es vraiment le meilleur, Will.

-Oh arrête Dan.

-Je peux te sucer?

-Allons allons, tu sais bien que je suis majeur »

Y’a pas que des hommes à l’origine de ces textes anti-avortement. C’est une femme gouverneure qui a promulgué la loi en Alabama. En foot ça s’appelle un CSC, un but contre son camp.

Le seul point commun entre ces 25 hommes et cette gouverneure à part la connerie c’est qu’ils sont tous chrétiens fondamentalistes. N’empêche, si l’avortement avait existé quand Marie est tombée enceinte, y’aurait peut-être pas de chrétiens fondamentalistes aujourd’hui.

Et puis, c’est fou comme les chrétiens fondamentalistes, ils sont quand même plus forts pour lutter contre les femmes qui ne désirent pas d’enfants que contre les curés qui les désirent trop.

Selon cette nouvelle loi, les médecins qui pratiqueront les IVG sont passibles de peines d’emprisonnement allant de 10 à 99 ans.

Ce qui est complètement con. 10 à 99 ans c’est la durée moyenne des études pour devenir médecin.

Alors bien sûr, Trump soutient la loi anti-IVG… C’est marrant ça, dès que Trump soutient un truc, c’est de la merde.

Non mais à quel moment les gens se disent qu’une femme avorte par plaisir?

C’est pas une activité physique dans laquelle tu t’inscris pour passer le temps. « Moi tous les week-ends je joue au foot, mes enfants au tennis, et ma femme elle a IVG »

Tu peux être sûr que si les hommes tombaient enceintes, ils pourraient avorter avec un tic-tac.

J’aimerais m’adresser aux opposants à l’avortement : pensez au bruit que font les enfants, aux cris, à leur besoin de courir partout et tout le temps… 

N’oubliez jamais qu’une IVG abouti, c’est la garantie d’un voyage en TGV réussi.

Et puisqu’on est dans les rimes, on termine en chanson 

(MUSIQUE J-J GOLDMAN)

Si c’est une femme c’est pas un four

Toi tu t’en fous t’as joui après deux allers-retours

Elle tombe enceinte et tu prends peur

Et tu te barres et tu t’en veux car c’est ta sœur

J’ai pas choisi de naître ici

J’préfère ne pas sortir qu’avoir une vie pourrie

C’est leurs ovaires pas vos affaires

Laissez les femmes décider de ce qu’elles veulent en faire

Avorte moi, avorte moi, avorte moi

Enfant non désiré je serai un fardeau

Avorte moi avorte moi

J’irai à l’école des armes dans mon sac à dos

Avorte moi

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.