Un Gérémy Crédeville très chantant, évoque, dans sa chronique, la folie du sur-emballage.

Il est pas là Nagui ? C’est sûr ? Je veux dire, il est pas en retard, il ne viendra pas du tout pendant l’émission ? Oh putain je suis ému, je vais pouvoir finir mes phrases.

Ce matin j’ai vu une pub pour un couteau l’argument de vente c’était « coupe plus que Nagui »

Aaaah un seul être vous manque et tout le monde est content !

Oh ça me donne envie de chanter !

Nagui n’est pas là Nagui n’est pas là

Oh hé oh hé

Nagui n’est pas là Nagui n’est pas là 

J’vais pas être coupé

Des phrases tout en entier oh hé oh hé

Sans être interrompu ça va m’changer 

Parce qu’il ne peut pas s’empêcher oh hé oh hé

De parler parler parler parler parler

Pardon, je me suis emballé, je me suis même sur-emballé.

Et c’est de ça dont je vais vous parler aujourd’hui, le sur-emballage oui parce qu’on en parlait entre deux émissions avec Alexis Le Rossignol qui me disait : « t’as vu, même les emballages ils ont été augmentés ».

C’est vrai ! Personne ne s’étonne du fait que quand tu commandes un stylo sur Amazon le carton que tu reçois il fait la taille d’un lave-vaisselle. 

J’en parlais ce matin à un clodo qui dort sur des cartons, je lui dis « Daniel comment t’as eu tous ces cartons ? » Et en fait il avait juste commandé une trousse.

De plus en plus de produits sont emballés dans un emballage lui-même emballé, comme une meuf dans une pièce où il fait 19 degrés. Un t-shirt, un pull, un plaid.

Prenons par exemple un lot de cookies. 2 achetés 1 gratuit alors là tout de suite on fait… « oh ! ». Voilà je pensais que j’allais me faire couper, l’habitude. 

Non mais vous avez vu à quoi ils ressemblent ces paquets de cookies ? 

Pour ce lot de cookies

T’as 3 paquets en carton mythomanes

Ces 3 paquets de cookies

Sont eux-mêmes entourés de cellophane 

Et, tous ces cookies, rangés par deux dans sachets fraicheurs

Soit disant pour être, bien à l’abri, d’humidité lumière chaleur

Mais pourquoi vous faites ça allo allo allo

Pour manger un cookie ça me prend 2h

Le sachet fraicheur le carton le cello

Un manchot qui veut ça de faim il meurt 

Ce qui est dingue c’est que le sur-emballage touche beaucoup les légumes bio. Les légumes bio vous voyez ? C’est ce qu’on appelait avant : les légumes. 

Quand je vois les rayons de fruits et légumes, j’ai la même réaction que quand on reçoit Liane Foly : « holala, trop de plastique ! »

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.