Gérémy Crédeville se demande si le changement a encore une utilité dans notre monde où la technologie fait baisser les consommations d'énergie ? A moins que ce ne soit une excuse pour rallonger les apéros en terrasse...

Saluuuuut. Vous avez la désagréable sensation d’avoir Nagui dans les oreilles 1h plus tôt ? C'est à cause du changement d’heure ! Et de Nagui aussi. Sans changement d’heure il serait 10h30. Sans Nagui, on aurait des questions plus courtes. Ce week-end, j’ai entendu beaucoup de gens se plaindre, des français donc.  Dire « ouaiiiiis » - c’est fou ça quand on se plaint le dernier mot de la phrase est plus long - « Faut arrêter de prendre les gens pour des coooooons ! », « Et le chômaaaaage ! », « Et on a eu 1h de sommeil en moiiiins » ! 

Moi, je me suis couché 2h plus tôt j’ai dormi 1h de plus. Ouais, j’ai plein d’astuces quand il s’agit de dormir je suis MacGyver. Mais sans la coupe mulet. L’autre il est capable de faire une bombe avec un trombone et un chewing gum mais il est pas foutu d’avoir une coupe de cheveux présentable. Tu me diras moi non plus.

Moi, j’ai choisi de ne pas changer d’heure, ce qui m’a permis d’avoir 20 minutes de retard ce matin tout en arrivant 40 minutes en avance. Et puis on proteste pour un décalage d’1h mais en Chine à l’heure où je vous parle ils ont 6h de plus par rapport à nous ! Et on a vu aucun chinois dire « oooooooh ». J’arrête, là je frôle le racisme. 

Le changement d’heure, ça dure depuis 42 ans soit la moitié d’un mandat en Angola. À la base ça sert à faire des économies d’énergie sauf qu’avec les avancées technologiques c’est comme le testicule droit d’Albert, ça sert quasiment à rien. Et n’en déplaise à certains, j’ai employé le mot pénis à l’antenne de France Inter. Parce que j’en entends déjà dire « ouaaiiiis il a dit testicule à l’anteeeenne », « En plus le droiiiiiit », « France Inter c’est sensé être de gauuuuuche », « Et y a des gens qui meurent de faim », « Quel est le rappoooort »,...

Pour en revenir à l’heure d’été, les ampoules basses consommation font que l’économie réalisée grâce au changement d’heure est de moins d’1% c’est toujours plus que le score de François Asselineau aux présidentielles. Ouais, je me mets à l’humour politique, tremble Anne Roumanoff. On ne nous dit pô tout. Rire

Les ampoules basses consommation, c’est cette merveille technologique grâce à laquelle il fait toujours noir dans la pièce 6 minutes après l’avoir allumée. Moi, j’allume toujours vers 16h pour être sûr d’avoir de la lumière le soir. Finalement, Leïla c’est un peu notre ampoule basse consommation à nous un peu lente à l’allumage putain ce qu’elle brille la nuit. Le changement d’heure ça sert juste à faire mourir les vieux. 

Et là, les chevaliers du Fiel se disent merde notre fond de commerce ! C’est prouvé, les chronobiologistes observent une augmentation des AVC et des problèmes cardiaques dans les jours qui suivent le changement d’heure. Je m’inquiète fortement pour Morin. Et pour les ¾ des personnes présentes dans le studio. Souriez les gars c’est peut-être la dernière fois.

Puis ça sera la première fois que je vous verrai sourire pendant une de mes chroniques. Le parlement européen doute de la pertinence du changement d’heure, moi je doute de la pertinence du Parlement européen. Notons que le mot parlement a un sens évident. Bref le parlement en février dernier a failli voter la suppression du changement d’heure c’était sans compter la ferveur d’Olivier Fabre qui milite pour des apéros plus longs. C’était son argument majeur, et c’est passé !

Les députés se sont regardés ils se sont dit « ah oui merde c’est pas con ça 1h de soleil en plus c’est 1h de plus de bière en terrasse », « Mais enfin, y a des vieux qui meurent de problèmes cardiaque », « Hé oh Didier. Plus de Bières en Terrasse », « Ah j’avais pas compris t’as raison faut bien mourir de quelque chose, allez c’est moi qui rince on dira que c’était un repas d’affaire ! »,...

En tout cas une chose est sûre les heures elles, peuvent changer, mais les hommes on les changera pas. Bon apéro à tous !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.