Guillermo Guiz voudrait profiter de la tribune qui lui est offerte ce matin sur la radio la plus écoutée de France pour poser la question suivante : "vous n’auriez pas une bonne série à me conseiller ?" Et le premier qui lui dit : « Le jeu de la dame », il le gifle.

Ca va les amigos ? Eh bien vous savez quoi ? C’est un bonheur d’être là !

Mais non, mais je ne le dis pas assez ça en général, parce qu’en général je ne le pense pas, et limite, c’est même pas la qualité de l’émission qui est en cause, ça voilà, on se résigne. Non, c’est juste qu’en arrivant à Inter, la première personne que je croise, c’est Leïla, et systématiquement, il me fait « Tire sur mon doigt », mais moi, à force, je la connais la chute de cette blague, et masque ou pas masque… 

Non aujourd’hui, je suis content d’être avec vous, parce que ça a été le parcours du combattant pour arriver depuis la Belgique. J’ai dû montrer des tests PCR, remplir des formulaires, je me suis battu avec un chien-flic, heureusement qu’il était obsédé par sa garde, derrière je lui mis un middlekick hauteur péroné, c’était plié, merci bonsoir.

Comme quoi, on dit les bergers allemands… En boxe anglaise oui, en pieds-poings, moi je te dis qu’un bichon maltais avec un bon coach…

Enfin soit, j’ai galéré de ouf pour être parmi vous ce matin, autant dire qu’elle a intérêt à être vraiment drôle cette chronique. Si c’est pas marrant, je m’en fous, vous vous forcez, comme avec Tanguy Pastureau. Je suis 19 minutes moins long en plus, vous n’avez pas d’excuses. Et à propos de chronique, je me dis : « Tiens, et si je la faisais, au fond ? ». Très bonne remarque !

C’est vrai parfois, on a une intro, on s’attache, on n’a pas envie de la quitter, on se sent en sécurité dans son intro, mais au final, on est quand même obligé de faire le grand saut vers le corps de son texte, c’est ce qui s’appelle grandir !  

Du coup je me lance : voilà, je voudrais profiter de la tribune qui m’est offerte ce matin sur la radio la plus écoutée de France pour poser une question : franchement, vous n’avez pas une bonne série à me conseiller ? 

Et le premier qui me dit « Le jeu de la dame », je le gifle. Alors pour nos auditeurs vieillissants qui ne voient évidemment pas ce que c’est une gifle, une gifle, c’est une biffle mais avec la main, ça se faisait beaucoup dans les seventies.

Ahahah, et si on n’aime pas cette blague, on se force ! Mais sérieux, c’est dur de tenir le coup, en ce moment j’ai une vie de fromage à pâte dure. Je peux passer des 72 d’affilée prostré dans mon lit, ce qui ne serait pas grave en soi s'il y avait ne fut-ce qu’Adèle Exarchopoulos qui avait eu la même idée, mais j’ai vérifié sous mon drap-housse, à part Etienne, mon morpion, il n'y a personne. Il faut que je vous le rende d’ailleurs, Daniel, il n’arrête pas de me dire : « Je veux mon papa, je veux mon papa ! », un de ces fragiles celui-là, il va finir dans mon aspirateur de table.

Mais en vrai, le seul bonheur qui me reste dans le climat actuel, c’est quand je trouve une bonne série, comme disait Francis Heaulme, et si on n’aime pas cette blague, on se force, et on y met du sien, on a assimilé le principe ! 

Parce que là, que ce soit en France ou en Belgique, nos gouvernements ne cherchent même plus à faire semblant : il y a encore un mois, ils nous faisaient : « La réouverture des bars, hum… c’est sûr, ce sera courant 21è siècle… Allez, bonne journée ! » Il y avait encore un peu d’espoir, aujourd’hui même plus, et moi je dis OK, le politique ne donne plus de perspective de vie, mais alors qu’on nomme un Ministre des séries, quelqu’un qui nous dise : « On n’a pas reçu l’Astra Zeneca, mais on a la saison 9 d’Engrenages », yeah ! 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés