Guillermo Guiz a décidé de faire un bel hommage à l'un des chroniqueurs phares de La Bande Originale : Tanguy Pastureau... en parlant du nouveau robot sexuel "Henry".

Alors si je vous dis Tanguy Pastureau, vous me répondez Georges Pompidou, la Bretagne, la haine de l’autre, 

C’est bien, vous êtes réactifs... Comme quoi, on a beau critiquer les amphétamines !

Tout ça parce que ça pousse les gens à faire des karaokés et à choisir « le Jerk » de Thierry Hazard ! En attendant vous êtes concernés par ce que je raconte, faudrait en donner au public à l’occasion, la weed c’est bien, juste ça assoupit, pas vrai madame ? Il me semblait aussi…

Mais Tanguy, ce n’est naturellement pas que ça, c’est aussi une passion quasi militaire pour les robots sexuels, c’est notre Denis Brogniart à nous, comme il peut tester les prototypes avant tout le monde, il a tendance à en parler souvent…

Le problème, c’est que quand il dit que la conduite est souple, ben... tu ne sais jamais si c’est le journaliste ou le passionné qui parle.

Par contre, je pense que Tanguy n’a jamais évoqué Henry... pour être sûr je me suis refait ses 900 dernières chroniques, même les bonnes, même celles d’RTL et en effet pas une trace !

Henry, et je cite l’internet mobile prépayé, « c’est le premier robot sexuel destiné aux femmes et capable de faire de l’humour », 

Là, y’a Leila qui fait : « Mais qu’en est-il de son sankrit, est-il capable d’une exégèse de l’œuvre pré-Au nom de la Rose d’Umberto Eco en cyrillique» 

Non Leila, non Leila ! C’est avant tout un robot sexuel !

La poupée gonflable Jean-Paul Sartre, avec calvitie partielle, alcoolisme social et regard d’armoire Ikea, on n’y est pas encore, patience Leila !

Henry répond à un fantasme féminin plus commun : 1m80, des abdos saillants et les yeux ténébreux de quelqu’un qui est positif dans la vie mais qui porte un lourd secret, mais qui pourrait te le révéler après disons, quoi, deux Bacardi Breezer…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.