Aujourd'hui, Guillermo a découvert l'âge auquel on serait le plus heureux...

Ça va les amigos, 

Vous savez que Leïla Slimani et moi on a genre des gros points communs, et pas que le Goncourt, que moi j’ai obtenu sous pseudonyme… cette discrétion… ce panache !

Quoi ? C’est vous qui n’avez jamais fait le rapprochement, vous ne vous êtes jamais dit « Ernesto et Michel Houellebecq, ils ont sensiblement les mêmes tee-shirts, est-ce qu’on les a déjà vus ensemble dans la même pièce ? ». Faut pas être Christophe Hondelatte pour le découvrir, le pot aux roses !

Non, on a un autre point commun, Leiïa et moi, c’est qu’on a exactement le même âge, on est tous les deux nés le 3 octobre 1981, c’est dingue, et moi précisément le 23 novembre 1981, ça s’est joué à que dalle !

Autant Leïla, on sent qu’à notre âge, c’est quelqu’un qui peut faire un bilan en mode, « ça va, j’ai fait des choses dans ma vie ». Autant moi, tu te dis : « Bon, là ce serait quand même bien qu’il se passe un truc ». Chroniqueur dans La Bande Originale, à 38 ans, on ne peut pas dire que je suis en train de me « frayer un chemin vers les livres d’Histoire ». 

On ne va pas se mentir, professionnellement, je suis un raté ! Et encore, si j’avais une chouette vie personnelle, ça irait ! 

C’est vrai, parfois, tu te dis : « Oui, j’ai joué dans Taxi 5, mais j’ai des enfants formidables ! », ça compense, moi-même pas, mais bon, je garde confiance en l’avenir, parce que j’ai lu hier un article qui parlait de l’âge de la vie où on serait le plus heureux. 

Moi intuitivement, je me disais 20 ans, parce que 20 ans, c’est l’âge où je pouvais encore refaire l’amour directement après avoir joui. Ouais, aujourd’hui, quand une femme me dit « J’ai encore envie », je réponds : « T’inquiète pas, on va le refaire, laisse-moi juste une petite semaine. Sinon on peut toujours utiliser l’appel à un ami » 

Et bien d’après une étude très sérieuse menée par un neuro-scientifique canadien, l’âge où l’on serait le plus heureux dans la vie, ce serait à 82 ans. Et franchement, ça m’a vraiment fait plaisir, en tout cas pour les gens à qui ça va arriver, d’avoir 82 ans. 

Moi j’ai estime à une chance sur 117 millions la probabilité que j’atteigne un jour cet âge-là,  ça n’arrive qu’aux gens sains, d’arriver à 82 ans.  Comme vous Nagui, 82 ans, c’était l’époque de La brosse à dent, ça se voyait que vous étiez épanoui, vous étiez là : « Et tiens, un voyage pour toi ! Non, un voyage pour toi ! ». Ça c’est les gens heureux qui offrent autant de voyages !

Moi je serai mort bien avant mes 82 ans ! Je suis encore rentré à 7h30 du matin ce week-end, torché comme un article de 20minutes.fr et tout ça pour dormir seul. Quand tu déploies autant d’efforts pour ken et que tu finis par espérer qu’il y ait une scène de sexe dans Télématin, c’est qu’octogénaire, c’est pas ton destin. 

En plus, pour le coup, je me mets objectivement en danger de mort, je suis obligé de venir bosser ici, dans un pays qui est infesté par le Coronavirus. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo ! 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.