Ce matin Guillermo nous fait part de son point de vue bien particulier

Ca va les amigos !

Hé ! J’ai un point de vue ! Ce matin j’ai un point de vue ! 

Ça n’arrive jamais, d’habitude, mes billets, c’est du prosaïque pur, je vous fais : 

« Ça va les amigos, hier soir, eh ben j’ai tenté un risotto aux asperges, et qui je retrouve 20 minutes plus tard dans l’odeur de mon urine ? Je vous le donne en mille ! » 

Là hop, deux blagues subtiles sur le pipi, une ref à Daniel et je les ai, mes 60 000 vues sur YouTube, ah j’ai pas la chance d’être en couple, mais j’aime quand même bien la routine.

Sauf que là, je crois que j’ai un vrai point de vue, c’est sur Louis Vuitton, vous allez voir… 

Je suis trop excité de vous le dire…

Après, ne vous attendez pas non plus à… Ce point de vue, intellectuellement, ça va pas être une claque, je doute qu’en entendant mon point de vue, Edgar Morin appelle le standard d’Inter en faisant : « Je veux parler à mon héritier, je veux parler à mon héritier » 

Bon, je contextualise, hier je parlais avec notre rédacteur en chef,  il m’expliquait pourquoi on l’appelle comme ça… parce qu’à ma connaissance, il n’est rédacteur de pas grand-chose, et il n’est certainement chef de rien, l’autre jour il a dit à Nagui : « Mets un disque à 11h48 », je peux te dire qu’on attend toujours la première note, j’ai un bac à linge qui à plus d’autorité que lui. Mais bon, hier, j’étais désespéré, j’avais zéro inspiration pour ma chronique, je voyais ma teub qui me regardait l’air de dire : « Ca va, j’ai compris », dans ces cas-là, elle sait que je vais parler d’elle, et moi je lui dis : « A un moment, c’est une question de réalité économique »,

Et c’est là que notre rédac’chef finit par m’envoyer un papier de Vanity Fair titré : « La vente d’articles de sport Louis Vuitton s’envole pendant le confinement », genre ils vendent des haltères à 1800 euros, des cordes à sauter à 450… Là, je me dis : « Ah ben voilà, là oui, là j’ai un os à ronger, je vais te dénoncer le truc… »

J’aime bien de temps en temps faire une chronique de gauche, au cas où la direction écoute, 

Dieu merci, c’est rare, ils s’en battent les couilles de la Bande originale, ils croisent Nagui dans les couloirs : « Alors, ça se passe votre émission ? », Nagui il fait : « Oui, super, on a eu Marie-Claude Pietragala », alors qu’en réalité l’invité c’était David Hallyday, et ça passe crème.

Bref, je lis l’article, je me dis 450 balles pour qu’il y ait écrit Vuitton sur ta corde à sauter, ça c’est typiquement le signe qu’on va vers une consommation plus responsable.

Là, dans mon carnet je note : « Moi, si j’achète une corde 450 euros, c’est pour me pendre avec », en me disant bon, c’est un premier jet, cette vanne, je vais l’améliorer, au pire, je la ferai avec un accent, « Moi, si j’achète une corde 450 euros, c’est pour me pendre avec », 

(Toujours pas ? Elle manquait de qualités intrinsèques…) 

(Comme quoi, avec un bon ressort comique…)

Donc j’étais chaud pour dénoncer… Sauf que là, en fin d’article, qu’est-ce que je lis ? Qu’en parallèle, Vuitton, ça fait des semaines qu’ils confectionnent des masques gratuits dans leurs ateliers, je me dis : « Flute, ma démonstration…»

Là, y’a ma teub qui me regarde l’air de dire : « Ah non, ah non, hein, je sais ce que tu penses, mais tu continues sur ton angle, tu creuses, t’abandonnes pas maintenant, pas si près du point de vue », et c’est là que ça m’a sauté aux yeux, je me suis dit qu’en fait, le cas Louis Vuitton catalyse à lui-seul tous les enjeux de ce que d’aucuns se plaisent à appeler le monde d’après.

Et ça, c’est une belle phrase, non ?

J’étais inquiet, hier soir encore, je me disais : « Elle ne sera jamais prête, cette phrase, pour la chronique », mais cette résilience ! 

C’est ça Vuitton, des haltères à 1800 balles ou des masques gratuits, c’est la matrice du futur, c’est le choix entre la pilule rouge et la pilule bleue, et je peux vous dire que dans l’équipe, y’en a un qui a déjà choisi, attention vanne sur Daniel dans 3, 2, 1…

Ah ben non finalement, j’ai plus le temps, allez bonne émission !

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.