Guillermo se désole de ne pas arriver à être productif durant cette période censément plus propice à la culture…

Hier soir, l’Équipe TV a rediffusé France-Belgique avec le but d’Umtiti… 

Dire que je commençais à aller un peu mieux, bande de bâtards… 

Là, ça m’a donné envie de crever dans un raté d’Olivier Giroud, au moins je pourrais crever de plein de manières différentes du coup !

Ceci dit, pour être honnête, je vis dans un pays qui n’est pas prêt à gagner quoi que ce soit. Dimanche soir, notre Première Ministre a déclaré solennellement à la télé : « Il y aura un avant et un après Covid-19 », allez ! C’est pas vrai ! T’es sérieuse ? 

La crise du coronavirus, ça va… C’est pas non plus comme quand Optic 2000 a cassé le contrat de Johnny, là, je m’étais dit : « Ce sera plus jamais pareil ! »

Ici dans trois semaines c’est oublié, comme quand j’avais eu un orgelet.

Bien sûr qu’il y aura un avant et un après, déjà y’aura une cassure entre les gens qui arrivent à être productifs et les autres, j’ai des potes humoristes, ils me font : « Moi je profite du confinement, j’avance à fond sur mon troisième spectacle », moi je suis là « Ah, ouais, moi j’ai récuré mon four, ah ben, ça a été une chicane de tout ravoir, 

y’avait des bouts d’ongles collés sur la grille…»

Chaque fois que Nagui demande à Tom Villa ou à Marina Rollman ce qu’ils vont faire après l’émission, ils répondent : « Ah ben on va écrire un petit peu », je suis là : bande de bâtards… Je leur fais un doigt d’honneur en dessous de la table, avec mon orteil, comment ils font putain ?

Moi j’ai pas le temps d’être productif, je passe plus ou moins onze heures par jour à me laver les mains, je me dis : « On sait jamais, fin novembre, j’ai quand même touché un poivron »… 

Quand je me lave pas les mains, je vais courir pour calmer mes angoisses, mais ça calme rien, parce que je cours au ralenti, et ça que ça m’inquiète…  

C’est pas normal d’être aussi lent, au parc, y’a des canards qui courent plus vite que moi, dont un, je le connais, il est fumeur, il ne fait jamais de sport !

Professionnellement, je vais prendre un retard de dingue, si au moins j’arrivais à me cultiver… J’ai 300 livres chez moi, au début du confinement, je me suis dit : je vais sortir de là, je vais être Fabrice Luchini. Là, au mieux, je vais être Philippe Candeloro et je sais que Nagui, vous m’aviez dit un jour : « Fabrice Luchini, c’est un mythomane, 

il a lu trois bouquins dans sa life, dont l’autobiographie de Guy Montagné, le reste du temps, il lit que les résumés, sur Babelio ». Peut-être Nagui, peut-être, en attendant, je n’arrive pas à me concentrer quand je lis… J’ai commencé un Fred Vargas, je ne suis même pas arrivé au premier mort,  toutes les quatre phrases, je me dis : « Tiens, j’ai l’impression que le livre n’a pas la même odeur que d’habitude, est-ce que j’ai encore le sens de l’odorat ?

Là, je me renifle une aisselle pendant treize, quatorze minutes, là, je me fais Daniel ? Daniel ? C’est toi ? Là, d’effroi, je me redresse en sursaut, du coup, raideurs dans la nuque, là je me dis putain, c’est un symptome, et je passe la fin de ma journée à essayer de respirer dans un sac en papier ».

Je lisais l’interview d’un psychiatre qui disait que pour lire, « il faut voir loin », mais moi j’ai que des objectifs à très court terme, je me dis : « Aujourd’hui, ce canard, je le prends ! Fils de cane ! Allez, ça doit être faisable, j’ai des Asics, lui il a des palmes , ça se joue »

Mais lire c’est chaud, pourtant j’ai appris que la vente des ebooks avait explosé en France, 134% sur le site de la FNAC, 3000% en deux semaines pour les ebooks gratuits, à part moi, tout le monde va se cultiver putain, vivement la prochaine Coupe du monde !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.