Guilermo Guiz trouve que, professionnellement, "vaccinateur", ça se tente comme reconversion...

Ca va les amigos ?

L’autre soir, j’étais chez moi, en train de discuter avec personne, ma vie sociale en ce moment, comment vous dire… J’ai fait la galette des rois, ben y’a pas eu de suspense… J’ai gagné… Du coup quand je reçois un WhatsApp le soir, c’est un petit événement, je suis tout excité, avant de l’ouvrir, je fais des étirements, je trottine, je fais un feu de forêt, j’ai mon petit rituel.

Et donc mardi soir, je reçois un WatsApp, je suis comme un fou, je me dis : « peut-être que ça va être quelqu’un que j’aime bien », là je vois que c’est Nagui, je me dis : « Bon… », tant pis, limite je préfère encore que ce soit lui plutôt que les impôts ou qu’on m’appelle pour me dire que je suis cas contact. Et donc j’ouvre son message, c’est une photo d’une dame qui se fait vacciner, avec le commentaire suivant, je cite : « Si le vaccin se prenait en suppositoire, qu’aurions-nous comme images aux infos ? », et direct, je me dis : « Ca c’est une vanne ! », ah ouais, moi je suis un professionnel, des vannes, j’en ai vu défiler dans ma vie.

Quand j’étais petit, j’étais fan d’El Chato dans "La Classe", donc là d’emblée je sais qu’on a affaire à une vanne, du coup je remercie Nagui, allez, c’était pas genre marrant ou quoi, mais franchement, c’était le meilleur moment de ma soirée, à ce moment-là j’étais en train de regarder "Joséphine Ange Gardien", doublé en turc, j’avais jamais vu en turc, eh ben, ça donne un charme.

Bref, je remercie Nagui, je lui écris: « Ton histoire de suppositoire, c’est pas une grande vanne, mais t’sais quoi ? Ca me fera une bonne intro, juste ce qu’il faut de longueur en plus, 13 minutes ». D’autant qu’en plus ce matin je comptais parler… vaccination. "Et le Sept d’Or de l’originalité est attribué à… Ernesto !"

Ernesto, fils d’une dinde et d’un marron, qui nous a enchantés avec sa chronique intitulée : "dis donc elle serait pas un peu lente, la vaccination en France ? Un regard décalé sur l’actualité".

Non, en vrai, je voulais parler de ça, parce que j’ai lu que pour augmenter la cadence, les pharmaciens se disaient prêts à vacciner eux aussi, ben franchement, moi aussi je suis prêt à vacciner les gens, j’ai vu les images, ça n’a pas l’air compliqué à faire médicalement parlant, tu me dirais : « Ernesto, vas-y greffe un rein », y’a des chances que je me trompe d’organe, et qu’à la place du rein je te mette des ligaments croisés. C’est chaud la médecine, tu me dirais « pose un cathéter, vide une sonde, freine une ménopause », je te dirais j’ai pas le bagage technique, mais vacciner, franchement, tu pinces la peau et tu piques…

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés