Guillermo a été très... très déçu par le dernier match de foot entre Liverpool et Barcelone...

Ce matin je vais vous parler d’un événement qui m’a donné envie de crever dans une moutonnerie, pour le coup, vraiment en plus d’habitude c’est juste une figure de style, là j’ai vraiment cherché un artisan moutonnier, je lui ai dit : « Tranchez-moi, tranchez-moi ! Immédiatement ! »

Il m’a dit « Pourquoi Ernesto ? Pourquoi ? Pourquoi ? »

Je lui ai dit : « Tu sais bien pourquoi, moutonnier ! » Il m’a beaucoup déçu celui-là ! Deux fois élu meilleur ouvrier de France, et pas un gramme de psychologie !

Alors pourquoi j’avais envie de mourir ? 

Liverpool-Barcelone, 4-0, ma plus grande déception de 2019, avec la fois où j’ai appris qu’en fait, les petits pois c’était un féculent... Grosse déception aussi, le nombre de fois où j’ai mangé des petits pois en croyant que c’était des légumes verts, ben il s’avère qu’un petit pois, ça vaut pas mieux qu’un rigatoni, t’imagines ? Il s’est bien foutu de notre gueule, celui-là, le petit pois !

Alors pour les auditeurs d’Inter qui n’aiment pas le football, parce que soi-disant c’est un sport de jeunes pauvres et qu’avec toute la bonne volonté du monde, du coup ils n’arrivent pas trop à s’identifier, petit rappel, mardi soir, demi-finale de la Ligue des Champions, le FC Barcelone se rend avec une avance confortable de trois buts à Liverpool, et je n’ai rien contre Liverpool, chouette ville, les Beatles ont fait quatre bonnes chansons, je dis pas... « I can’t get no, satisfaction », c’est un hymne, je respecte ça, même si pour moi, McCartney, le seul moment où je l’ai trouvé vraiment bon, c’est quand il assurait l’intérim dans le band de N’oubliez pas les paroles, Nagui lui avait laissé sa chance, coup de poker gagnant ! « J’ai perdu la tête depuis que j’ai vu Suzette », avec Paul McCartney à la basse et 0 erreur jusqu’au deuxième refrain, c’était quand même un très beau moment de télévision !

Donc Liverpool, bonne équipe, bon coach, bons joueurs, bon public, pas de problème, mais moi je suis amoureux du Barça depuis que j’ai six ans !

Là on est quoi, 17 ans plus tard, je suis plus un gamin, aujourd’hui je crois pouvoir dire que je sais comment choisir un melon, j’ai roulé ma bosse merde !

Et pourtant, je n’arrive pas à juguler mes émotions pour un match de foot, sérieux, le Barça s’est pris 4-0 dans la boîte à chocolat, ça m’a cassé ma soirée…

Vraiment, mardi soir, j’étais dévasté, j’avais prévu de faire un bébé, j’ai annulé, j’ai dit à la mère : « Je ne fais pas un enfant moi, pas dans un monde où le Barça joue comme ça, c’est complètement irresponsable, t’as compris ? », elle m’a dit : « C’est 50 euros quoi qu’il advienne ! » j’ai dit : « Ben, alors certainement pas avec quelqu’un de vénal ! », 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.