Ce matin, Guillermo a une bonne anecdote qui implique Thomas VDB, un chien et des cochons...

Ca va les amigos, qui est chaud pour une bonne anecdote ? Moi ! Ah ben ça tombe bien, c’est moi qui écris mon texte.

Anecdote : y’a trois semaines, j’étais avec Thomas VDB dans un train, on parlait de Guillaume Meurice, Thomas me disait : « Tu sais que Meurice, c’est pas que de l’immobilier au Cap Ferret, c’est des business au Qatar, un holding au Luxembourg, tu sais que c’est un magnat du sucre ! »

Je fais : « Ben je savais qu’il avait des plantations » 

Bref, là, y’a un chien qui arrive dans le wagon-bar, Thomas aperçoit le chien... Mon Dieu... La pauvre bête... Sur ce que j’ai de plus cher, et ça c’est vrai, c’est la première fois de ma vie que je voyais un humain sauter sur un chien. Thomas l’a léché partout, il a bavé dans ses yeux, le chien était terrorisé, il était là : « Mec, j’ai déjà quelqu’un dans ma vie, j’ai déjà quelqu’un dans ma vie. »

Dans un train, tu fais la même chose à un inconnu, tu prends 3 ans ferme. Mais bon, voilà, Thomas il aime bien les chiens, et on aime tous les chiens non ? 

J’en parlais avec un pote chinois qui me disait : « Mais tellement ! J’ai une petite recette... Si t’aimes un tout petit peu manger épicé... » Parce que oui, à Inter aussi, on fait aussi des blagues sur les Chinois qui mangent du chien, alors qu’en réalité, ce que les Chinois mangent majoritairement, c’est des cochons, genre 56 millions de tonnes par an, le chien, là-bas, c’est plus un encas. Alors, qu’un cochon, c’est pas moins intelligent qu’un chien. Un chien et un cochon, tu les fais jouer à bataille, honnêtement, ils vont manger les cartes, voilà, parce que ce n’est pas un jeu adapté pour eux... Mais le cochon, c’est un animal social, malin, sensible, qui a plein de points communs avec Sapiens, genre les cochons ont 44 dents, c’est que deux de moins que Jean-Marc Morandini, ils courent à 45 km/h, comme Xavier Dupont De Ligonès, ils ont un odorat hyper développé, ils peuvent reconnaître une personne à 100 mètres, rien qu’à l’odeur, ils sont là « Daniel ? Tonton Daniel ? C’est toi ? » Regardez George Clooney, il se baladait en rue avec un petit cochon, toutes les meufs faisaient : « Oh, le petit cochon ! »

Et là, c’était parti : « What, what ? Me ? A little cochon» « Oh no, it’s a misunderstanding, my name is George ! » Qu’est-ce qu’il a fourré avec cette technique !

François Bayrou, il essaye de faire la même chose, il se balade en rue avec un zèbre, chaque fois qu’il croise une fille, il lui fait « Vous pouvez le caresser, il s’appelle Christian! », la fille fait « Laissez-moi tranquille », bon... Tu connais François... 

En parlant de cochon, l’autre jour, j’ai lisais un petit article qui disait qu’en Chine, 50% du cheptel risquait d’être décimé par la peste porcine africaine, Et je me rappelle que je me suis dit : ouille, ça, ça doit faire beaucoup de cochons non ? 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.