Guillermo Guiz a vu une vidéo du doyen de l'Humanité, Masazo Nonaka, qui a 112 ans.

Cette semaine, j’ai vu une vidéo d’une très grande tristesse... « Ca va t’exagères, il a le droit de s’exprimer François Hollande ! » Non, non, rien à voir, la vidéo pathétique en question, c’était la présentation du nouveau doyen de l’Humanité. 

« Ca va t’exagères, il a encore la pêche Charles Aznavour, il tremblote un peu sur son répertoire reggaeton, mais dès qu’il repart dans ses classiques...»

Non, non rien à voir avec Charles Aznavour, et arrêtez de m’interrompre, moi je n’ai que trois minutes ici pour essayer de décrocher qui un rire, qui une connivence, qui au moins une compassion, si en plus vous me coupez !

Je ne suis pas venu ici pour souffrir, sinon dans la vie j’aurais fait cheminot ou taie d’oreiller de Gérard Depardieu. Non, le nouveau doyen de l’Humanité s’appelle Masazo Nonaka, il a 112 ans, et je vous promets un truc, c’est que sa vidéo de présentation, elle ne donne pas envie d’avoir 112 ans.

Je n’ai rien contre les vieux, je suis sur France Inter, encore avant-hier, j’ai bu un thé, moi, je ne dis pas y’a longtemps, je dis y’a belle lurette, mais là...

Le pauvre Masazo, il pose en fauteuil roulant devant une nuée de photographes, la mâchoire un peu pendante et là, hop, quelqu’un vient lui remonter sa mâchoire.

Ça m’a fait mal au cœur, apparemment Masazo Nonaka aussi, après coup il a vu la vidéo, ça a été un électrochoc. Il s’est dit, c’est bon, ça suffit, je reprends le sport, peut-être pas tout de suite le MMA, mais si je pars sur un trois soirs semaines un peu strict, je peux viser qu’on arrête de me toucher la bouche.

Le pauvre, il essayait de parler, mais c’était complexe.

Sa diction faisait penser à celle d’un certain chroniqueur de la Bande originale dont le nom de famille finit par « etmaintenantladrôled’humeurdeguillermoguiz ».

Vous le saviez ça ? Pour mes droits d’auteur, la SACD ne paye pas au mot écrit, elle me paye au mot articulé, 

En 2017, j’ai reçu 11 euros. A production écrite égale, Edouard Balladur il prend 30.000, il va encore Corse, il s’achète une payotte !

...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.