Guillermo Guiz trouve qu'on critique beaucoup le coronavirus, mais en attendant, il y a des habitudes qu'il va conserver dans le monde d’après : genre les promenades.

Ca va les amigos ?

C’est pas pour tirer la couverture à moi, mais vous me connaissez, je crois que je peux être considéré comme quelqu’un qui a eu assez peu de gastro-entérites dans sa vie. Je mets ça, en profil Tinder : Ernesto, 39 ans, peu sujet aux gastro-entérites. J’ai eu un match, avec Michel Cymes. 

C’est vrai en plus, en cinq ans à la Bande originale, pas une fois Nagui, je ne vous ai appelé pour vous dire : « Allo Nagui, Maître vénéré, homme de goût et de savoir, septième descendant de Toutankhamon, Duc de France 2, Comte de Taratata, puisse l’audimat vous accompagner dans tous vos projets, même les jeux, j’appelle pour dire que je ne pourrai pas venir demain à l’émission, j’ai une gastro ».

Jamais, pas une fois ! Alors que c’est ma maladie préférée en plus, c’est un win-win une gastro, pour peu qu’au cabinet tu aies l’Encyclopédie Universelle, tu peux perdre 4,5 kilos en t’instruisant. Je fais ça quand je veux démarrer un régime, je viens à Radio France, je lèche un clavier, résultat : le typhus, variante britannique, ben merci Augustin Trapenard ! 

Et à ce propos, hier matin, figurez-vous, j’étais en train de chercher une bonne intro pour ma chronique - parenthèse, j’ai pas trouvé - j’ai l’impression que ça devient de plus en plus compliqué à trouver une bonne intro de nos jours, non ? C’est une tannée les intros ! Moi je dis : « Chance qu’on arrive bientôt au deuxième paragraphe ! » Là, y’a Hervé Le Tellier qui se dit : « Certes j’ai eu le Goncourt, mais je l’échange volontiers contre le sens de la structure de ce garçon », merci ça me touche beaucoup.

Eh bien j’ai lu que les maladies saisonnières comme la grippe, la bronchiolite ou la gastro avaient quasi disparu des radars cet hiver, grâce à la généralisation des gestes barrières. Comme quoi, se laver les mains… Et je ne dis pas ça pour être désagréable Daniel, moi je sais que vous faites de votre mieux, y’a un progrès depuis que vous pensez lingettes, j’ai vu, c’est un début, maintenant faut juste se dire que le savon, non, c’est pas l’ennemi, non ça n’enrichit pas Big Pharma, tout ça c’est des "on dit" Daniel !

Du coup les médecins préconisent de garder certaines habitudes quand la crise sera finie, genre les masques dans les transports en commun, et franchement, les masques dans les transports en commun, même moi, à un moment, avant la crise, j’avais eu l’idée, sur certaines lignes, j’avais même pensé à un système de scaphandre. « Est-ce qu’il ne serait pas en train de dire que ça pue dans les transports en commun ? ». Si, parfaitement, on n’a pas peur de l’humour qui dénonce, mais c’est vrai que tout n’est pas à jeter dans cette pandémie, on critique beaucoup le coronavirus à cause des lives de Patrick Bruel, en attendant, il y a d’autres habitudes que je vais conserver dans le monde d’après, genre les promenades.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés