Guillermo Guiz partage l'expérience qu'il vit depuis quelques temps : essayer de devenir végétarien.

Bonjour les amis ! Faut que j’arrête avec ce tic de langage, si on était réellement amis, vous seriez venus voir mon spectacle cette année au lieu de passer vos samedis soirs à regarder les rediffusions du Bigdil, et je ne critique pas, c’était un beau programme. A votre décharge, je ne suis jamais allé voir non plus Daniel Morin sur scène, alors que de l’avis unanime, sa comédie musicale c’est le max. J’ai même lu que Daniel était peut-être une des si ce n’est pas LA petite sirène, la plus convaincante de ce dernier quart de siècle. Ça a dû vous faire tellement bizarre d’être en contact avec de l’eau… Bref, vous le sauriez si on était vraiment amis, ça fait deux mois que je suis plus ou moins végétarien. Ouais, moi je fais tout comme Nagui maintenant. J’ai croisé un stagiaire ce matin, je lui ai fait « Mon café ! ». Nagui c’est mon Yoda et je ne dis pas uniquement ça parce qu’ils ont la même taille, et à quatre mois près le même âge. Non, tu vois Nagui tu te dis : « Il a un teint incroyable, ça doit être parce qu’il ne mange pas de viande ou alors qu’il part 17 fois en vacances par an, faut laisser une part de mystère ».

Mais ce n’est pas facile de quitter la culture de la viande, l’odeur du poulet rôti quand t’essayes de devenir végétarien putain... Chaque fois que je passe devant une rôtisserie, je fonds en larmes. Le volailler me fait :

- Qu’est-ce qui vous arrive Monsieur?
- Rien, rien, excusez-moi, ne vous en faites pas, je vais vous rembourser pour le poulet que j’ai léché... 

A nos auditeurs, si vous voyez un mec dans la rue en train de sucer un CRS, ce n’est pas tellement par goût de l’autorité, c’est par nostalgie, croyez-moi, ça va être bénéfique à terme ! Je le sais d’ailleurs, depuis que je suis végétarien, c’est le premier truc que les gens me demandent, ils me disent : « Alors, tu sens une différence physique ? ». Une différence physique?  Pfff, ouais, enfin j’ai envie de mourir. Je veux dire j’ai plus de force, je me nourris exclusivement de chips de maïs et d’éléments informatiques. Faut encore que j’apprenne à cuisiner les légumes. Là quand je me fais des courgettes, je crois que ça n’a tellement pas de goût que mes organes, ils ne comprennent pas vraiment que je suis en train de manger. Mon estomac et mes intestins, ils sont là : « Hein, ça c’est... c’est quoi ? C’est pour nous ça ? ». Ce n’est pas facile, mais le plus dur, et ça c’est une étude très sérieuse qui le dit : c’est que devenir végétarien, ça rend immensément beauf. Je veux dire les autres, et là je vais m’adresser à mes potes,  et je sais que j’ai des potes qui écoutent France Inter parce que j’ai toujours préféré traîner avec des gens plus vieux… Quand on est resto, que je ne prends pas de viande et que vous me faites : « Non, mais attends, tu ne prends pas de viande, mais tu sais que la carotte que tu manges, elle a aussi une sensibilité »... Je veux que vous compreniez que... 

Vous voyez sur Twitter, quand y’a un chanteur qui meurt et que les gens tweetent « Pourvu que Matt Pokora fasse pas un album de reprise », en se disant : « Waw, je suis trop fort... Ça, c’est la première que quelqu’un la fait, cette vanne ! ». Je vais vous le dire une bonne fois pour toute, la vanne de la carotte, un jour, vous allez y repenser, et vous allez avoir envie de crever dans une boulangerie. Ils ne comprennent pas : je deviens végétarien parce que les bêtes qu’on mange ont des vies atroces, pas parce que je n’aime pas la viande ! Si on me dit « Voilà, cette vache, elle a vécu une chouette vie, sur la fin elle a eu Netflix, avant de mourir elle vu la Casa de Papel, elle a trouvé ça un peu long, surtout les 86 derniers épisodes, mais elle a eu une belle mort, franchement, elle est morte d’épectase, comme Félix Faure », là je me dirai ok. Et si vous ne comprenez pas épectase, vous faites comme avec tous les mots difficiles, vous demandez à Leïla ! Sur ce, je vais écrire un truc sur la coupe du Monde, bonne émission !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.