Lundi soir, je regardais France 3, parce que voilà, on va quand même va tous mourir un jour ! Faut bien se préparer !

Moi je m’habitue, imagine, en 2023, 2024, je suis dans mon Ephad, c’est mon tout tout premier soir, j’ai fini de dîner, il est 14h, là, je vais dans ma chambre, je mets quoi à la télé ? NRJ 12 ? 

Avec un clip de reggaeton et une pub pour faire du paddle ? Comment je fais du paddle, avec ma rotule artificielle ? Super NRJ 12, bien joué, super le respect des séniors ! 

Du coup lundi sur France 3, je vois un petit sujet sur les VTC sans chauffeurs, et c’est un miracle que je sois parvenu à prononcer cette phrase : « Un petit sujet sur les VTC sans chauffeurs », normalement, pour dire ça correctement, moi il me faut de l’EPO, et c’est con, parce que fondamentalement, c’est moi qui écris mes textes, j’aurais parfaitement pu écrire « Un petit sujet sur les voitures autonomes », c’était plus adapté à ma élocution de bébé phoque, et on aurait pu rentrer plus vite dans le cœur de ce billet, hein ?

Mais qu’est-ce qu’on ferait pas pour avoir 30 balles en plus de droits d’auteurs ? J’en parlais avec Tanguy Pastureau qui me disait... 

Enfin soit. Donc lundi, ils ont fait une petite démonstration à Nice, avec un prototype, où y a personne au volant, c’est comme un VTC normal, mais sans le côté « Oh, t’as vu, le chauffeur, c’est Benoît Magimel ! Merde alors ! »

« Ca va aller pour conduire, Benoît ? »

« Oui, oui, bien sûr, j’ai dormi 2 heures en 2018, je pète le feu, on va où ? »

« Ah ben c’est parti ! On va à Guy Môquet ! »

Non, là, la voiture autonome est conduite par une intelligence artificielle guidée par des capteurs, un satellite, tout ça, et pendant ce temps-là, toi tu peux faire ce que tu veux dans la bagnole, c’est la classe non ? Il était temps ! 

C’était ça qui était chiant avec les chauffeurs d’origine humaine, les mecs te jugeaient pour un oui ou pour un non, « Ah désolé monsieur Ernesto, on ne peut pas se couper les ongles des pieds sur la banquette arrière... » 

N’importe quoi, soi-disant parce qu’il avait des clients allergiques à la kératine, des couilles oui ! Y a pas plus biodégradable qu’un ongle ! 

C’est tellement relou le côté « humain » des chauffeurs ! 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.