Guillermo Guiz se rend compte que plus il gagne sa vie, moins les décisions politiques impactent son quotidien...

Ça va les amigos ? Ça y est, dimanche on va tous voter, à part Daniel... Bon, j’espère que ça va se régler un jour cette histoire de déchéance de droits civiques, c’est trop con... Pour un chien ! Même Alain Bougrain-Dubourg me disait, off the record, qu’en effet, ce fox-terrier avait un regard très humain, et qu’à votre place, dans la même situation, une boîte de nuit, un slow, une conso... Même lui... 

Enfin donc, à part notre apprenti vétérinaire, on vote dimanche. Bon, en France, c’est que les européennes, l’équivalent politique de la Coupe de la Ligue, tu sens clairement que sur un malentendu même le PSG pourrait gagner.

Mais chez moi, en Belgique, c’est les européennes, les régionales et les fédérales ! Je dis chez moi Virginie, chez moi... c’est subtil, mais y’a un sous-texte ! Quand vous avez pris la nationalité française, longtemps j’ai arrêté de m’hydrater, pour tenir, j’ai bu mes larmes !

Parce que je n’aime pas utiliser le terme trahison à la légère, mais ce que vous avez fait... Ces gens nous ont fait beaucoup souffrir Virginie ! Samuel Umtiti, Virginie, Samuel Umtiti, sans compter les films de la série Taxi... Bref, pour la première de ma vie, je me suis complètement désintéressé de la campagne politique, en Belgique et en France.

Alors que je viens d’une famille très politisée, ma mère s’est remariée avec Patrick Balkany, elle va mieux d’ailleurs, merci pour les mots de soutien Leïla. Moi-même, j’étais passionné par la politique quand j’étais adolescent. Je me disputais avec mon vieux réac de père, il me faisait : « Non, à ton âge, blablabla, on se fait pas tatouer Jean-Michel Apathie sur le triceps ». J’étais là « Mais fuck you, fuck you, je suis plus un bébé ! » Ma première fugue, t’imagines, à 11 ans et demi ! Pour Jean-Michel Apathie ! 

Plus tard, je me suis rêvé grande plume politique et j’ai failli le devenir... Vous savez qu’en 2008, quand j’étais jeune journaliste à Bruxelles, j’ai écrit un article sur la crise politique belge dans le Figaro Magazine ? Ils ne m’ont jamais rappelé ces bâtards... Racistes ! Tout ça parce que je commençais mon article par « Ça va les amigos ? Vous trouvez pas que ce gouvernement donne envie de crever dans un bain turc ? »

Putain, je suis passé du Figaro Magazine à Inter, d’office je vais finir punk à chien, c’est la pente ! Bon, en attendant, la politique, en ce moment j’en à rien à biffler. Et en me demandant pourquoi, je me suis rendu compte qu’en fait, plus je gagne ma vie, moins les décisions politiques impactent mon quotidien, et plus je me désintéresse de la politique. 

J’en parlais récemment avec Nagui, qui me disait : « Et encore, c’est que le début, là t’es encore un crevard de chroniqueur, mais quand tu verras quand t’auras de quoi t’acheter un requin », 

Je lui ai dit : « Ça s’achète un requin ? » 

Il m’a dit : « Toi faut que tu passes à la maison un de ces jours, tu vas halluciner ! »

Je prends un exemple, depuis quelques mois, les véhicules Diesel d’avant 97 ne peuvent plus pénétrer dans Bruxelles, décision politique... Or ma grande sœur a une très vieille Suzuki Diesel, très vieille, le pot d’échappement est en cire d’abeille. Ils ont fait des analyses sur le CO2 qu’elle dégage, les experts sont morts de la silicose, du coup, ma grande-sœur ne peut plus entrer dans Bruxelles avec sa voiture, et elle ne peut plus venir me dire bonjour...

Je vais être honnête, ça m’arrange un peu, ma sœur, franchement, je ne dis pas qu’elle n’a pas des qualités, je la trouve vaguement sympa dans les grandes lignes, elle a des enfants, j’aime bien la plupart, mais est-ce que j’ai vraiment envie qu’elle vienne me dire bonjour ? C’est un autre débat !

En attendant, cette décision politique l’impacte très concrètement, parce qu’elle n’a pas les moyens de s’acheter et de la kétamine, et une nouvelle voiture. A un moment y’a des choix !

Or moi, si le gouvernement me disait : « Dorénavant, à Bruxelles, on peut se déplacer uniquement à dos de cheval », je pourrais m’acheter un cheval, bon, je ne fais qu’une chronique par semaine sur Inter, ce serait un petit cheval, ou un cheval qui un zona, mais je vivrais avec. 

Tanguy Pastureau, il pourrait s’acheter un manège, ma sœur ne pourrait pas. C’est un exemple parmi d’autres, moi, qu’on augmente les prix de ceci, qu’on interdise l’accès à cela, je peux contourner. Moi, le seul truc qui pourrait vraiment m’impacter, c’est le niveau de la mer qui va grimper de deux mètres...

Donc je vais voter pour le PSG.

Allez bonne émission les amis !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.