Folle semaine pour Guillermo Guiz qui, confiné chez lui, a fêté ses 39 ans et à qui il est arrivé une drôle d'aventure.

Ca va les amigos, 

Ah il m’est arrivé un déboire, franchement, c’était limite une mésaventure, pour moi on était à la frontière du pépin, je vous raconte.

Mais en préambule, je tenais à remercier Morgane Cadignan, la seule dans cette émission à m’avoir envoyé un message d’anniversaire lundi. Je voulais dire à Morgane que c’est un bonheur de travailler avec elle, Morgane, tu pourras toujours compter sur moi ! 

Les autres, en revanche, vous pouvez crever dans un accident de pédalo, dévorés par des canetons, ça ne me fait ni chaud ni froid, j’espère que le CSA va vous interdire d’antenne pour six générations. 

Sérieux, je reçois zéro amour ici, alors que je fais des sacrifices incroyables moi, dans cette émission, deux fois j’ai ri aux chroniques de Tanguy Pastureau, deux fois ! Et c’est comme ça qu’on est récompensés ! 

Mais soit, oui, lundi j’ai eu 39 ans, et je sais que ça choque, parce que j’en parais 37 de moins, merci Yves Rocher ! 

Je mets une crème spéciale, c’est Daniel Morin qui m’a filé le tuyau, ça s’appelle « Sirop d’urètre », ça ne marche pas chez lui, mais c’est parce qu’il faut l’appliquer neuf fois par jour, avec un chiffon spécial en peau de Grichka Bogdanov. 

C’est particulier quand même, un anniversaire en confinement, grosse fête, à 21h j’étais en pyjama, comme Valery Giscard d’Estaing. SOS Suicide m’a appelé, ils m’ont fait « Ernesto, ça va aller ? » j’étais là « T’inquiètes Tex » ouais Tex maintenant il bosse là-bas, je lui dis « je préfère fêter 39 ans confiné que mes 40 ».

39 ans c’est jamais un âge que tu fêtes à fond à fond, y'a jamais personne qui a dit : « Pour mes 39 ans, j’ai fait une de ces bamboches, ah ouais les petits plats dans les grands, j’ai loué un ours. Pour mes 39 ans, j’ai retrouvé Sophie Favier, elle vivait dans une yourte à Villeneuve D’Ascq, les gens étaient comme des ouf de la revoir » 

Non, à partir d’un certain âge, les anniversaires que tu fêtes réellement, c’est tous les cinq ans, 35, 40, 45, et passé 60 ans, c’est carrément tous les dix ans que ça compte, pas vrai Nagui ? 

Ah ouais, vos soixante-dix, c’était une sacrée fiesta, mais vos soixante-et-onze et vos soixante-douze, allez, c’était lequel où on vous avait offert votre prothèse de la gencive ? On ne s’en souvient même plus ! 

La magie se perd avec l’âge, quand t’es petit, ton anniversaire, tu le fantasmes toute l’année, tu reçois plein de cadeaux, moi je dormais systématiquement avec mes cadeaux. Mais bon cette année, j’ai reçu une poêle… tu ne peux pas dormir avec une poêle… Y’a que Cyril Lignac qui dort avec une poêle, mais c’est parce qu’il a été cambriolé et qu’il veut se défendre tout en restant dans la thématique de la cuisson.

En parlant de cambriolage, je sors de mon préambule, « ah il était long, je ne vous le fais pas dire ! et je vous raconte mon déboire : l’autre jour, je sors de chez moi, je claque la porte et en revenant je me rends compte que mes clés sont à l’intérieur, je suis enfermé dehors. Là vous allez me dire : « Ernesto, fils d’une botte de foin, elle commence de manière incroyable cette anecdote, on est déjà dans un rollercoaster d’émotions ».

Je sais je sais, mais restez attentifs, là j’appelle un serrurier d’urgence, il arrive devant ma porte, il me dit « Avant d’entrer, je vais vous dire combien ça va vous coûter ». Dans ma tête je me dis « Ca va être 150 euros bêtement perdus », là il me sort le vrai montant, je lui dis : « Y’a erreur, je veux rentrer dans mon appartement, je ne veux pas le racheter »

Ça va les amigos,  et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.