Guillermo Guiz s'intéresse ce matin aux bistrots de moins en moins nombreux en France...

Alors comme vous le savez, ma carrière est une déroute, Valeurs actuelles s’entête à snober mon spectacle malgré mes appels à la repénalisation de l’homosexualité, que dois-je faire de plus, épouser Elisabeth Levy ? Comment progresser ? Comment passer un cap ?

Et bien notamment en arrêtant de boire chaque week-end l’équivalent d’un gros bébé de vodka, consommation qui ferait passer l’alcoolisme de Leila pour une simple « passade sans importance », alors que Leila, sans vouloir tout révéler de sa passion pour les liquides qui s’enflamment, a tout de même remporté sept fois de suite les championnats du monde de résistance au vomi, après l’absorption devant jury d’une soixantaine de shots whisky/vin rouge/jet 27 immédiatement suivi d’un twist/110 mètres haies ! Très belle performance, record d’Europe de l’Est sèchement battu, ce qui a valu à Leila, pour la petite histoire, d’avoir une salle de concert et un jour férié à son nom en Pologne, bravo encore, la France saura s’en souvenir !

Même si, sur le territoire hexagonal-même, les tentations éthyliques s’effilochent brutalement, c’est la bérézina pour la France des bistrots, qui perd chaque année 7000 membres ! Bon, c’est 300.000 de moins que Canal, chacun son rythme, mais 7000 membres, c’est quand même 6998 de plus qu’Oscar Pistorius, ça fait beaucoup !

A cette vitesse, dans quinze ans, les gamins parleront des bistrots de France comme on parlera du Parti socialiste, un vieux truc où papy allait jadis pour être entre mecs et raconter de la merde !

Pour vous dire, il n’y avait plus que 34.000 bistrots en 2016 alors qu’il y en avait encore 600.000 en 1960, ce qui, sociologiquement, pose un vrai enjeu : qui n’était pas alcoolique dans ce pays en 1960 ?

Je n’ai pas vécu cette période, autour de cette table, le seul qui était déjà adulte, c’était Frédéric Sigrist, et à l’époque il était en prison, pour vol par ruse sur personnes à mobilité réduite, il a payé sa dette, on n’est pas là pour juger…

Mais 600.000 bistrots dans la France de 1960... Ça veut dire qu’il y avait environ... 1000 bistrots par village, ça fait un bistrot pour deux habitants, tu m’étonnes que la France ait perdu de sa superbe !!

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.