Cet été Guillermo en a profité pour partir en vacances, loin de tous les malheurs du monde…

Je reviens de Cannes là, je suis déçu, je croyais que j’allais tomber sur Nagui, on m’avait dit qu’il avait un bien immobilier là-bas, qui s’appelle genre « la Croisette » ou je sais pas quoi, j’ai pas trouvé, 

Chouette vacances, à part les moustiques, flagrant j’ai attrapé un chikungunya, les moustiques, là-bas c’était des albatros, sérieux, y en a un j’ai dû l’écraser en fosbury, fissure de la colonne, mais qu’est-ce j’ai bien dormi après !

C’est un délire, Cannes, bon, j’étais déjà allé au Festival, avec l’équipe de « Once upon a time in Hollywood », c’est moi qui joue la doublure de la doublure de Leonardo Di Caprio, inchallah, un jour, ils vont me remettre au montage, peut-être dans la version belge du DVD.

Par contre, en vacances, je n’y étais jamais allé, je suis arrivé, le chauffeur de taxi m’a direct prévenu par rapport à mes rencontres amoureuses, il m’a dit : « Ah il faut faire attention, y a beaucoup de professionnelles ici ».

Je dis : « Oui, je sais, mais j’ai un badge Radio France, avec ça, j’ai des prix, vous croyez qu’il fait comment, Guillaume Meurice ? »

Franchement, je vous détaillerais bien deux trois anecdotes, 

Mais j’ai reçu des instructions de la part de Jean-Baptiste, notre rédacteur en chef nazi, il m’a fait: « Ernesto, fils d’une éolienne ça va faire quatre ans que t’es avec nous, fais-moi un plaisir, cette année, ton zgueg, tu cesses. Tellement t’as parlé de ton zgueg sur France Inter, la direction veut lui trouver un créneau horaire, ils veulent qu’il co-présente une émission avec Fabrice Drouelle », 

Je réponds « De toute façon, mon zgueg, il fait rien sans mon autorisation, si moi je dis niet, c’est niet », 

Il me dit : « Je ne veux pas le savoir, cette année, t’arrêtes d’en parler ! »

Je fais « T’es sûr Jean-Baptiste? Je reviens de Cannes, crois-moi, j’étais pas là pour vendre du Chamoix d’Or. Je connais six façons de dire : ‘c’est beaucoup trop cher’ en russe ! »

Il m’a fait « non, cette saison, tu te concentres sur l’actualité chaude »

Je fais : « L’actu chaude ? Tu crois que j’ai vraiment envie de parler d’OM-Valenciennes ? Il a été disculpé, Daniel, non ? C’était même pas son jardin ! »

En vrai j’aimerais bien parler d’actualité chaude, mais aujourd’hui, précisément, ce serait hypocrite, parce qu’il y a 37 heures encore, l’actualité chaude, comment vous dire... Y a 37 heures, j’étais dans la Méditerranée, je nageais avec les plastiques, j’ai croisé un mérou, il avait un pantalon en sky ! C’est là que tu dis, qu’est-ce qu’ils sont débrouillards ces poissons, parce que c’est que de la récup ! 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.