Grosse nouvelle dans le monde de la cuisine cette semaine, puisque Sébastien Bras a renoncé à ses trois étoiles dans le Guide Michelin. Et Guillermo Guiz le comprend. Lui aussi en a ras le bol de la pression imposée par un système de notation !

Hier matin, j’étais chill, je construisais mon char pour la Gay Pride, quand soudain, je vous le donne en mille, qu’est-ce que j’apprends aux informations populaires ? 

« Je ne sais pas, que Dominique Voynet est devenue pilote de karting ! »

Non, pas du tout, bien essayé ! Ceci dit, moi aussi je m’inquiète, qu’en est-il de Dominique, que fait-elle ? Où en est-elle ? Qu’a-t-elle choisi comme nouveau défi ? Non, en fait, j’ai entendu dire que le chef étoilé Sébastien Bras avait renoncé à ses trois étoiles Michelin. Putain, elle est belle la France...

Il y a des restaurants qui tueraient pour entrer au Michelin. Regardez le McDo de la Gare de l’Est. Je connais bien le chef, je vais manger là neuf fois par semaine avec Leila. C’est le premier McDo qui a servi un hamburger de vraie viande en avril 2011. Mais le Michelin veut pas lui lâcher son étoile, parce que soi-disant le ragondin ça compte pas dans les viandes steakhashables.

Après, je comprends, c’est une grosse pression d’être dans le Michelin, tu dois être au top en permanence. Regardez moi, je suis dans le classement Télérama des « 15 spectacles à voir éventuellement à Paris si vous trouvez 20 euros par terre et qu’à la télé y’a rien à part une pièce avec Francis Perrin et le tirage du Keno ». C’est un peu le Michelin des humoristes, je suis 9ème dans le classement, devant moi, y’a Jean-François Derec. 

Y’a un prestige. T’es obligé de tenir ton rang, alors que parfois, t’es pas bien... La veille, tu t’es fait larguer par ta meuf via la messagerie du Bon Coin. Dans une réunion de famille, t’as découvert qu’en fait, Laurent Wauquiez, c’est ton cousin. Nagui s’est moqué de toi parce que t’avais pas des habits de marque et te balance « Hahaha, la honte, ton pull a coûté moins de 200 euros »,... On les connaît ces moments douloureux. 

Sérieux, y’a des soirs t’as pas envie de rire. T’as juste envie de crever dans un djembé et ça doit être pareil pour Sébastien Bras, là, à son petit niveau. Il a trois étoiles depuis 2009, ça veut dire que depuis 2009, il est à bloc pour ne pas décevoir les gens. Tout ça parce que dans le Michelin, y’a écrit que si tu vas dans son resto bouffer ta feuille de salade roulée façon bédot sur velouté de pantoufle en croûte de fil de pêche, t’en auras pour tes 400 balles pinard et vestiaires inclus. 

Sauf que le chef, c’est juste un humain. Ce soir-là, il a peut-être pas la tête à ça. Il a peut-être juste envie de te servir un spaghetti cuit 16 minutes avec sauce du pot Lidl dans son assiette creuse de la veille, suivi de son émincé de « si t’es pas content, tu vas te faire mordre le cul ». 

Sérieux, là Top Chef reprend ce soir, y’a encore un pauvre mec qui va se faire humilier devant la France parce qu’un de ses cromesquis choucroute-pain d’épices manque un poil de croquant. Putain, laissez les gens respirer, c’est pas naturel de se mettre autant la pression quand t’es cuisinier ou quand t’es artiste. Je ne dis pas quand t’es chirurgien... Là c’est pas pareil...

Genre, je me suis fait opérer mardi passé, j’aurais trouvé ça moyen qu’à mon réveil le médecin me fasse : « Wais, je sais pas, je vous préviens direct, j’étais pas dedans aujourd’hui, je vous ai pris un rein, ça va pas vous aider pour votre cataracte, mais si vous avez deux heures à tuer semaine prochaine, limite je vous le remets, sinon vous le revendez à Hugues Aufray ».

Si y’a bien une profession où il faudrait un Guide Michelin, c’est chez les chirurgiens ! Le Docteur Marc Lagrange vient de recevoir sa troisième étoile, pour le combo ablation de la plèvre – agrandissement de la teub, son opération signature, avec Daniel Morin qui témoigne masqué dans le JT : « Oui, c’est la sixième fois que je me rends chez le Docteur Lagrange, c’est toujours un enchantement ».

Ben non, faudrait pas un Guide Michelin des chirurgiens, parce que c’est une tare de l’humanité de vouloir toujours mettre ses membres en compétition. Fuck la pression, et vive Sébastien Bras.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.