Guillermo Guiz s'adresse aux Français pour le grand départ sur la route des vacances...

Bonjour tout le monde, 

Enfin bonjour… Amélie, c’est pas qu’on est 114 dans le studio, 

on ne pas vraiment parler « d’ambiance électrique », c’est pas vraiment « Planète Rap » sur SkyRock, 

avec des 30 mecs qui se jettent sur le micro en faisant « popopop » à chaque punchline… 

Après je ne vous connais pas, peut-être qu’en semaine, vous faites des battles, mais bon

C’est déstabilisant pour moi, d’habitude quand je chronique sur Inter, y’a une bande autour, je nage dans la bienveillance, 

y’a Nagui qui simule des rires, Leila Kadour qui me fait des cœurs avec ses orteils, Daniel Morin, je sais pas, qui me lance ses croûtes, on se sent soutenu, 

Ici, Amélie, on est deux et on ne se connaît pas du tout, c’est la première fois de ma vie que je vous rencontre, j’ai l’impression d’être dans un date Tinder, avec trois millions de témoins, 

Vous vous rendez compte, si je ne vous fais pas rire, y’a trois millions de Français qui vont se faire : « Il s’est tellement pris un vent le Belge, wawww la honte, 

on aurait dit le quart de finale contre l’Italie », 

Amélie ne me faites pas ça,

J’avoue que je suis tendu, je ne savais pas trop comment aborder ce billet, mais le directeur des programmes de France Inter m’a rassuré, il m’a dit texto : « Le samedi d’été à 9h, c’est un moment très écouté, les Français sont sur la route, il faut que tu t’adresses à eux », 

Okkkkk

Ah bah si ce n’est que ça le projet, je connais l’homme qu’il vous faut, mais il habite à l’Élysée, 

Pourquoi vous me demandez à moi ? 

Macron il aime tellement parler aux Français, pour 80 euros il te fait une chronique, tu rajoutes 15 et un Milky Way, t’as Castex avec, 

Moi je n’ai jamais eu l’ambition de m’adresser aux Français, certainement pas quand ils sont sur la route, 

D’après mon expérience, c’est pas le moment où les Français sont le plus détendu,

J’ai déjà pris des taxis dans votre pays, y’a des scènes de Shining qui étaient plus relaxantes, 

En plus là, la journée est classée rouge, y’a des embouteillages partout, 

là je m’adresse à des gens qui rêvent de contempler la mer et qui sont en train de contempler des pare-chocs, 

Je suis sûr que ça va m’insulter dans les habitacles, y’a des boîtes à gant qui vont entendre mal parler de ma mère, 

Mais bon, Macron n’étant pas dispo, du coup je m’y colle, 

« Françaises, Français sur la route, ben, déjà, euh… 

Vérifiez bien votre niveau d’huile, ça c’est la base, 

c’est vite arrivé, on ne fait attention qu’à la jauge d’essence, et puis hop, à Mâcon, le moteur en surchauffe, faut appeler la Matmut, 

Personne n’a envie de vivre ça, 

Autre chose, Françaises, Français sur la route, on se relaie au volant, maman deux heures, papa deux heures, les enfants deux heures, 

Oui, on met toute la famille à contribution sur la route des vacances, 

Je dis toujours : au volant, il vaut parfois mieux un enfant alerte qu’un parent fatigué, 

moi je viens de Belgique, à 12 ans, j’avais mon permis camion, c’est pas la A7 qui m’aurait mis la crotte au cul, 

Sinon, Françaises, Français, on essaie de contenir la quatrième vague, un mot d’ordre : on reste en plein air… Parce que oui, ça peut être tentant de se dire : « On va dormir dans la maison qu’on a louée », super la facilité, bravo les Français, très belle mentalité

Non, pensez rebond de l’épidémie, pensez Variant Delta, on reste fort, on dort dans le jardin, 

on trouve un terrain vague, une clairière dans un bois, bref, on fait attention, 

Parce que le variant Delta est là, ben comme tout le monde, le variant Delta il est en vacances en France, 

Le variant Delta il s’est dit : « On m’a parlé des Gorges du Verdon, paraît que c’est une dinguerie, on va y aller à 4 millions », 

Du coup, Françaises, Français, on reste dehors en toute circonstance, 

Et forcément on n’embrasse personne cet été, les amours de vacances, ça reste en famille, entre frères et sœurs, c’est très bien, à un moment, c’est la morale ou la sécurité, 

Je viens d’un pays où ça fait longtemps qu’on a choisi, 

De manière générale, on ne se laisse pas tenter par la fête, les boîtes de nuit viennent de rouvrir, d’après mes calculs, elles vont refermer dans 5, 4, 3, 2. 1

Le DJ va passer « Je danse le Mia » d’Iam, avant qu’Akhenaton ait dit « chaînes en or qui brillent », tout le monde sera sur le parking, 

Je crois que la célébration de Pogba contre la Suisse aura duré plus longtemps que la réouverture des boîtes de nuit, 

Cette pandémie c’est une bougie surprise, tu l’éteins, ça se rallume direct, 

Ah bah c’est comique les deux premières fois après ça donne envie de crever dans un journal parlé, 

Que voilà d’ailleurs, dans quoi, 40 secondes, 

Allez belle journée et belles vacances, 

L'équipe
Thèmes associés