Ce matin, Marina imagine qu’on pourrait fixer son âge une fois pour le reste de sa vie...

Ce weekend j’ai dit à quelqu’un que j’avais 30 ans et comme ça m’arrive assez fréquemment on m’a répondu : « Ah ouais j’aurais pas dit. »

Et ca m’a fait réalisé la fréquence à laquelle quand t’es une femme tu fais pas ton âge.

D’une femme on dit soit “elle fait moins” soit “elle est abimée”

Jamais “43 ans… C’est correct.”

On devrait être québécois avec les âges. “C’est correct.”

Et puis y a pas que le physique. Y a l’âge mental. 

Là aussi on a envie que les vieux soient dynamiques comme des jeunes et les jeunes matures comme des vieux.

On devrait choisir et fixer. Tu devrais naître, on te dit rien et le jour où tu te poses la question, BOOM tu choisis ton âge. Et c’est fixe.

Si ta passion dans la vie c’est fumer des clopes en écoutant des chansons tristes, t’as 15 ans. 

Si t’aimes les gadgets, prendre des photos de gamins qui t’appartiennent pas en vacances dans des pays du Sud Est asiatique et faire semblant que tu t’y connais en vin t’as 53 ans.

Et ainsi de suite.

Ce serait plus simple pour tout.

Moi j’aurais 68 ans par exemple.

Je passerais le gros de mon temps sur mon canapé, quand je ferais des apparitions en soirée une fois par trimestre les gens seraient là “Tellement gentil d’être là, elle est quand même super en forme”

Le reste du temps on se contenterait de prendre des nouvelles par téléphone. Ce serait ok de dîner tôt.

J’aurais des convictions politiques mais j’aurais la flemme de les défendre “Je dis rien”

30 ans c’est intéressant. C’est assez tard pour savoir que t’as raté des trucs mais c’est assez tôt pour penser que c’est rattrapable. Ce qui est angoissant.

Y a encore un interstice de réussite possible.

Là si je donne tout y aurait moyen d’avoir un destin.

MAIS QUELLE FATIGUE !

J’aimerais que les perspectives soient définitivement déjà enterrées, j’aimerais être à l’âge où tu dis des trucs genre “tu sais, la vie, c’est pas facile”

Ça veut dire t’as tout merdé mais comme t’as des cheveux blancs tu peux faire passer ça pour de la sagesse. Là je dois encore essayer. Fatigue.

30 ans c’est aussi l’âge où un des pires trucs qui peut t’arriver c’est… pas encore les grosseurs suspectes non, c’est de devoir rencontrer des nouvelles personnes ! MAIS QUEL ENFER. 

Qu’est-ce qu’on va se dire “Attends… t’es en train de me dire que t’as fait des études et maintenant t’as un job qui comporte des avantages mais également des inconvénients… Mais t’as pensé à écrire un livre. C’EST MALADE CE QUE TU VIS. VENDS LES DROITS A AUDIARD PUTAIN” le monde doit savoir Magali.”

C’est pour ça que les gens divorcent. Pour avoir des trucs à raconter à des dîners.

ENFIN.

“NAN ? T’ES PARTIE COMME CA ?

- MAIS OUI

- MAIS DINGUE”

Tu sens y a une petite excitation dans la voix.

C’est pour ça que les trentenaires se cultivent en fait je crois. Vont au théâtre ou au musée.

Faut du fuel pour les amitiés à partir de 30 ans, faut pouvoir dire des trucs :

“ouais Vasarely … pas mal mais la muséo était hyper convenue”

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.