Marina réfléchit au sens de l’argent et l’écart de rémunération entre les boulots essentiels et ceux qui ne le sont pas.

Cette semaine j’apprenais en vrac que :
L’Europe allait débloquer plusieurs centaines de milliards d’euros pour un plan de sauvetage… Que le baril de pétrole était passé à un prix négatif… Et que la dette de Netflix s'élevait à plusieurs milliards de dollars…

De quoi ? Mais qu’est-ce qu’il se passe avec l’argent fictif bordel ?
Baril négatif, dette en milliards, prêt qu’on sort du chapeau…
Mais… IL EST OÙ L'ARGENT EN VRAI ?
Il y a un trou noir ? Il est dans l’ACCELERATEUR de PARTICULES DU CERN ? IL EST SOUS LE PUTAIN DE CHAPEAU DE TATA YOYO, OÙ ?

Parce qu’on a tous compris je crois que post corona on va vivre un cataclysme économique historique.
Ça va foutre des millions de vies en l’air.
Mais est-ce qu’on comprend réellement comment et pourquoi ?

Tout le monde depuis des décennies fait semblant… “Ouais tu comprends entre l’euro, les subprimes, la dette, on a du manger le chien.”
Mais en vrai on ne comprend pas !
On est résignés, c’est pas la même chose !

Pourquoi on peut pas reprendre le boulot et re etre payé et tout va bien ?
“Nan mais parce qu’en fait tu comprends l'inflation…”
ARRETEZ DE FAIRE SEMBLANT. On travaille on est payé c’est tout.
Enfin pas vraiment puisque les gens les mieux payés au monde ne le sont pas en travaillant.
C'EST PAS POSSIBLE BORDEL DE MERDE
Ca vous rend pas fous ?

Parce que s’il y a bien un truc qu’on a pu constater pendant le confinement c’est que les trucs essentiels sont pas fournis par les gens bien payés.

Faut des trucs pas glamour de base : des routes, de la bouffe, des hôpitaux, des écoles…
Avant de pouvoir mettre des consultants, des humoristes, des coach de vie.
Ceux qui ont joué aux Sims le savent.
Faut faire des égouts avant tout.
Parce que Beyoncé par exemple… Beaucoup de talent, c’est pas qu’elle mérite pas son argent mais elle est pas dans les priorités.
S’il y a pas des gens qui s’occupent d’abord d’installer des canalisation, Beyoncé elle chante avec une fosse sceptique jusqu’aux genoux ça fait pas le même effet. Sauf que le mec qui fait les canalisations est remplaçable alors que Beyoncé non.

C’est étrange et à la fois c’est logique. Mettre en avant les destins uniques, ça entretient l’illusion de la mobilité sociale.
C’est un récit qu’on fait souvent avec les artistes et les entrepreneurs : J’ai tout plaqué, j’ai pris des risques et me voici.
Mais t’as jamais des interviews de mecs qui font des travaux de nuit sur une autoroute.
“Et alors qu’est-ce qui vous a poussé comme ça à couler du goudron à deux heures du matin sur des tronçons mal éclairés à 5 mètres d’automobilistes qui roulent à 90 km/h ? Le besoin de vous renouveler, d’un challenge ?
- Les factures principalement.
- Mhmmm… mais l’envie de vous surprendre aussi, de vous dépasser ?
- Le loyer, plus le loyer.”

J’ai bien conscience en disant tout ça d’avoir la fulgurance politique d’un graffiti de toilettes de lycée aux environs de 2001… “Marlboro = guerre en Irak”. Mais mis à part le manque de finesse de l’analyse economico-politique… c’est vrai nan ?

Pour ça je pense on devrait transformer une partie des salaires en rémunération à l’utilité…
Inventer une monnaie locale qui ne se compte qu’à l’utilité…
Certains services on ne pourrait plus les régler en argent. Le logement, la nourriture, les besoins de base. Faudrait soit avoir un métier essentiel : infirmier, prof, agent de la voirie, agriculteur. Soit les gagner en rendant service à ta communauté : Travail associatif, service à la personne, culture accessible, ce que tu veux.

Et l’argent ce serait une économie parallèle pour les trucs moins essentiels : les quad, les piscines, l’autobronzant, ce que tu veux.
Et éventuellement on t’enlèverait des jetons si ton travail nique la planète ou la santé des gens.

Du coup t’aurais des infirmières dans des palaces qui après des journées de 15h feraient des interviews pour la une de challenge magazine en disant des trucs genre “J’avais besoin de me sentir utile, de réinjecter du sens dans mon travail” Sauf que là… ce serait vrai !

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.