Marine Rollman en profite pour prodiguer quelques conseils vestimentaires...

Ca y est, ça y est, ça y est…

Il a fait quasi 30 degrés hier a Paris et j’ai donc entamé, comme beaucoup d’autres personnes dans hémisphère nord, la première d’une longue série de sudations extrêmes …

Que certains aiment à appeler l’été et que je qualifierai quant à moi de saison moite. Ah on s’en réjouit toute l’année et quand ça arrive, on est luisants, rougeauds, apathiques… On se traîne péniblement de glaces à l’eau en rosé…

Et à défaut de vous aider à passer un bon été je me suis dit que je pouvais peut-être nous aider à passer un bel été.

En listant les quelques fashion faux pas que l’on va voir fleurir dans les prochaines semaines et qui mériteraient de mourir dans la dignité.

Alors déjà pour les prochains mois les tissus synthétiques c’est TERMINÉ.

Les dérivés de pétrole si on arrête pas pour la planète, arrêtons pour les nez de nos concitoyens.

Pour les 3-4 prochains mois, mettez à la retraite vos chemisettes en nylon, vos t-shirts néoprène, vos marcel de viscose bref arrêtons de créer un terrain propice à la sudation du démon.

Transpirer c’est normal… Mais sentir comme un maroilles sur lequel on aurait déposé une tortue morte… Qu’on aurait ensuite laisser au soleil pendant 6 jours sur un parking de déchetterie n’est pas une fatalité.

S’il vous plaît : du coton, du lin, du papier, des pelures de concombre ou même sortez à poils s’il le faut… 

Mais par pitié en été pas de maillots de foot avant 22h et encore que devant un ventilateur.

Deuxième point : les shorts pour hommes…

Alors pourquoi pas ? Ca fait un peu scout… Mais si vous savez vous orienter grâce à la mousse sur les arbres ça peut avoir son charme.

En revanche il faut assumer le shorts. Faut pas prendre un pantalon de randonneur transformers avec les zips au milieu. Le truc de touristes américains en vacances. Les mecs se prennent pour Indiana Jones… Ca va t’es à Reims, tu vas visiter une cathédrale, tu fais pas le kilimandjaro.  Je pense tu peux t’engager avec un vêtement pour une journée.

Et si t’as froid le soir tu rentres tu mets un fute, mais tu vas pas te balader avec tes pantalons décapotables toute la journée.

FAITES UN CHOIX ENFIN.

Ca vaut également pour les pantacourts et autres corsaires… Ca passe sur un retraité du Lavandou… Mais en ville… 

C’EST NON. 

Enfin, je ne pouvais pas parler de vêtement d’été sans évoquer question épineuse du soutien-gorge quand on porte un débardeur…

Moi je suis pour une trêve du soutif pour les 3 prochains mois.

A moins que vraiment vous soyez une Vénus callipyge mais du haut, avec une poitrine qui ne tient que par le miracle d’une structure renforcée conçue par les ingénieurs du viaduc de Millau…

Mais sinon : personne n’a besoin de s’arnacher de seize bretelles, on dirait des pilotes de rallye… 

Un cran de tristesse au-dessus c’est quand tu crois que tu gardes le mystère en choisissant un soutien-gorge couleur chaire.

Ca c’est comme les enfants qui se cachent le visage et qui pensent que vous ne les voyez plus.

On te voit toujours Magalie, à ce stade mets-le par-dessus ton tshirt qu’on en finisse.

Allez bel été à tous et hydratez-vous !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.