La vie d'humoriste n'est pas facile. Quand arrivent les fêtes et qu'il faut remplir le porte-monnaie, ils doivent parfois faire des ménages en entreprises. Et pour toutes les boîtes qui ne peuvent pas se payer un artiste pour égayer leurs soirées, Marina a une solution.

Comme bien des gens dans ma profession particulièrement à l’approche des fêtes il faut parfois trouver un job d’appoint pour pourvoir aux dépenses excessives liées aux fêtes.  C’est ça aussi, on ne compte pas/un vrai panier percé, une mandarine par-ci, une facture de chauffage par-là et après on vient se plaindre que 2 tickets resto pour une chronique c’est pas assez. 

Mais donc pour se permettre ces petites folies on fait ce qu’on appelle des ménages.  Evidemment ce ne sont pas à proprement parler des boulots d’entretien… Après je dois dire que si quelqu’un était prêt à y mettre le prix, moi passer l’aspirateur en racontant des blagues je suis pas contre du tout.

Je suis chez Olympiaprod, n’hésitez pas à contacter Emilie avec une proposition. Je fais pas tout ce qui est soubrette, etc. En revanche rejouer l’addition de Muriel Robin en même temps que je débarrasse durablement vos surfaces inox de leur calcaire, complètement dans mes cordes.  

Mais donc non là les “ménages” que je fais ce sont des spectacles privées pour des entreprises où si possible je dois écrire des blagues sur le client concerné.   En l’occurrence cette semaine j’ai du faire des blagues sur les hedge funds pour une banque privée, la rénovation de l’amphi de droit pour une université et la betterave fouragère pour une entreprise de semence agricole. 

Je vous sens jaloux mais vous savez, si vous travailliez un petit peu plus vous aussi une vie de glamour et de paillettes serait à votre portée. C’est une question de volonté. Mais donc je me suis dit en faisant ça : quid des entreprises qui ne peuvent pas se payer d’humoristes pour leur fête de fin d’année quid de tous ces salariés français qui vont être obligés de frayer avec Jean-Luc des RH autour d’un ti punch triste sans bénificer du lubrifiant social qu’est l’humour tarifé ?*

...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.