Marina a récemment écrit une scène de sexe pour un court-métrage qu'elle a réalisé mais tout à changé quand elle a appris qu'elle devait elle-même jouer dans le film...

Récemment j’ai eu la chance de réaliser mon premier court-métrage que vous pourrez bientôt voir… 

Nulle part parce que les court-métrages sont destinés à des festivals obscurs et que donc à part Leila personne ne le verra… 

Mais peu importe, c’était extraordinaire comme expérience et ça m’a appris plein choses notamment sur la représentation du sexe à l’écran.

Parce que oui mon court-métrage comporte une scène de sexe que j’ai écrite assez passionnelle et acrobatique…

AVANT de savoir que j’allais jouer dedans.

Ah bah oui, on fait faire des trucs aux autres professionnellement qu’on serait rarement d’accord d’assumer.

Nagui le sait bien, c’est pour ça qu’il ne fait pas de chroniques. 

Parce que souvent dans cette émission on reçoit des invités pour des projets joyeux… 

Mais parfois on reçoit des gens pour un documentaire sur les amputés de Daesh…

Et là il est bien content de pouvoir dire : “Claudine Jeandet vous avez vu l’innommable et vous nous rapportez ces images à la limite du soutenable… Je pense notamment à cette scène où des enfants saignent des yeux et on va en reparler mais d’abord l’humeur de Marina Rollman”

“Nonjour aujourd’hui… mhhmm… je voulais vous parler des poignées de porte”

Ce qui fait que donc ma scène de sexe une fois que j’ai appris que j’allais la jouer s’est transformé… en une proposition de cinéma assez novatrice… où les protagonistes portent des cols roulés, des casques de moto et font l’amour à une distance de 4 mètres par la seule force de l’esprit.

Mais les producteurs n’étaient pas dupes et m’ont dit que la télépathie ne rentrait pas vraiment dans l’univers du film… Donc on a dû trouver un entre-deux.

Et c’est là que je réalisais qu’en devant la jouer j’avais besoin de la sentir crédible et que donc… 

Tout le monde faisait fausse route.

J’en ai discuté avec différents membres de l’équipe, des comédiens et en fait… Personne ne pense à une vie sexuelle normale quand il pense scène de sexe au cinéma. Normale veut pas dire pas sexy pas excitante, juste réaliste. Spontanément on était tous là : “Ouais alors ils sont debout il la pousse jusque vers une cheminée là elle monte dessus et là il met son épaule sous son jarret” Déjà debout. STOP

Je suis désolée si je suis en train de faire mon coming out de vie intime nulle sur France inter mais…

Qui baise debout ? Les chevaux. Lesgirafes. Les rugbymen sous la douche… LAISSEZ-MOI RÊVER.

Mais en vrai, debout… Si on parle de sexe pénis dans vagin… Je sais si vous voyez comme c’est anglé …

Y’a quand même beaucoup plus de chances de causer des dommages irréparables à un corps caverneux que de kiffer. NAN ?

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.