La Suisse a un nouveau président. Hors des frontières, personne ne semble porter le moindre intérêt à cette nouvelle qui a pourtant mis en joie notre chroniqueuse Marina Rollman.

Alors ? Ça fait 10 jours qu’Alain Berset est rentré en fonction et… Vous savez pas qui c’est ? C’est le nouveau président suisse ! Et personne sait qui c’est... Ça me rend dingue ! Et c’est la même chose chaque année.  Chaque année, on a un nouveau ou une nouvelle présidente en Suisse et chaque année tout le monde s’en fout.

Ça c’est typiquement la gauche inter… Pour recommander des spectacles de mime Bhoutanais ou du cinéma iranien y’a du monde. Mais pour ce qui est de s’intéresser à son petit voisin suisse un peu chiant, mais pas méchant, ça y a personne. Alors, oui, j’admets y’avait pas vraiment de gros suspens. En gros y’a 7 ministres et chaque année, par ordre d’ancienneté, c’est un des 7 qui devient président. 

Donc l’élection, elle existe formellement mais c’est très rare que ça se fasse pas.  Ce qui fait que oui, la présidence en Suisse c’est un peu comme une chenille en soirée.  T’as beau te faire discret, regarder ailleurs, au bout d’un moment, si t’es là, t’y passes… Mais c’est pas une raison !

Cela dit même pour nous c’est pas un événement. A chaque fois qu’ils font des sondages, y’a entre 25 et 50% des Suisses ne savent pas qui est en fonction. Tu veux disparaître, tu deviens président en Suisse. Larusso, les membres de G-squad, Ramuncho du Bigdil, tous ont fait plusieurs mandats.

Mais alors pourquoi cette année je décide comme ça d’arracher brutalement mon président de l’anonymat qui vient avec sa fonction ? Et de l’imposer à des millions d’auditeurs qui a Noël avaient demandé un Magimix et non un cours de civisme helvétique ? Eh bien parce que mon souci avec Alain Berset c’est que je trouve qu’il ressemble à Edouard Philippe…  Et je suis pas d’accord que votre premier ministre soit plus connu que mon président.

Voici donc 3 bonnes raisons de vous intéresser d’un peu plus près à Alain Berset :

- Premier point : ils sont tous les deux chauves mais Alain Berset… contrairement à Edouard Philippe qui essaie fourbement de faire diversion en se faisant pousser des cheveux sur le menton…  Alain Berset assume complètement le côté patinoire à mouches. Il n’est que surface réfléchissante, ce qui est pratique si vous décidez une nuit d’aller faire une balade à vélo avec.

- Deuxième point : ils sont tous les deux sportifs, mais quand Edouard Philippe fait de la boxe… genre ouh le bad boy du Havre… ouh lala trop difficile de taper dans un matelas avec des gants de cuisine… Alain Berset fait le choix de bonhomme et devient champion de 800 mètres. Est-ce qu’il y a moins glamour que le 800 mètres ? Même un javeliste, à côté, c’est l’aspirateur à nénettes. Et c’est à ça qu’on voit que c’est un vrai battant Alain. Dans la course à pieds, il aurait pu faire des choix faciles : le sprint qui est associé à des trucs cool… le guépard… les éclairs… A l’autre extrême, il aurait pu choisir le marathon. Y’a ce côté waow dépassement de soi… mental d’acier… Et non, le type assume la suissitude jusqu’au bout et il choisi au milieu le 800 mètres. Limite un sport que tu peux faire malgré toi… régulièrement les gens font ça sans faire exprès. Et lui il y dédie sa jeunesse.

Quelqu’un connait un autre champion de 800 mètres ? Bah non parce qu’ils sont en voie d’extinction vu qu’ils baisent pas. Or non seulement Alain Berset a une femme, mais il a 3 enfants. 3 enfants. 1 ça peut être un accident. 3 ça veut dire qu’il a réussi à convaincre cette femme 3 fois de faire des enfants avec lui. Malgré le fait qu’il était champion de 800 m. Et ça c’est un truc de bonhomme ok. C’est facile de se reproduire quand on fait de la boxe et qu’on a une barbe.

Y’a beaucoup moins de champion de 800 mètres qui sont papas. Et qui deviennent président. D’un petit pays qui tire plus ou moins son chef à zig zag zoug mais quand même.

- Et troisième différence : jusqu’à peuve du contraire je n’ai pas trouvé trace d’Edouard Philippe sur internet faisant de la musique. Alors que Berset sous ses airs de type dont la conception d’une soirée détente c’est de manger des fruits secs…

C’est lui au piano ! Je l’adore, je suis trop fière ! Allez, votez Berset ! Ah bah nan on peut pas…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.