Le 5 janvier un thon s’est vendu 2,7 millions d’euros. Dingue ? Encore plus dingue pour la famille de ce thon. Est-ce qu’ils sont au courant ? Est-ce qu’ils s’en doutaient ?

“On a toujours su que Didier ferait de grandes choses… On pensait plutôt qu’il briguerait la mairie ou qu’il épouserait une raie manta mais là waow… On est fiers avec son papa, hein Hubert ? Près de 3 millions d’euros… En plancton ça fait… beaucoup beaucoup"

Ça paraît tellement arbitraire : alors ce sera les thons rouges du Pacifique et celui-ci en particulier. 

Est-ce que pour les thons rouges nous aussi on a des valeurs qui diffèrent drastiquement ?

Peut-être pour les thons rouges du Pacifique les membres les plus importants de la société sont les professeurs de flûte à la retraite …

Et Mademoiselle Agnès Chamfrier de Monceaux-Les-Deux-Fusains en particulier. 

2,7 millions d’euros pour Mademoiselle Chamfrier, les autres profs de flûte pris dans les filets on les relâche.

Mais Mademoiselle Chamfrier y a un thon qui tient sa dépouille comme ça à bout de nageoire pour la photo pour le CNN sous-marin.

L’évaluation elle est un peu faussée parce que la première vente de l’année sur ce marché au Japon elle est toujours très haute… 

Pour des questions d’auspices de l’année et aussi pour faire un peu de publicité mais quand même… On regarde deux animaux morts et l’un à côté de l’autre on se dit “celui-là en boîte à 1 euros au supermarché et celui-là … 9 700 euros le kilo."

C’est le même prix que 250 grammes d’or !

Ça veut dire que si tu préserves la chaîne du froid, tu pourrais te ramener dans une agence immobilière de New-York avec ce thon et dire :

“Bonjour je vous prends ce 200 mètres carré dans le West Village, en échange voici Didier”

Ils sont en voie de disparition en plus donc peut-être qu’un jour ce sera vraiment devenu un marqueur de statut social, plus personne prendra une table en boîte ou s’achètera une lambo, t’auras un thon.

Clip de rap, on jettera des thons sur les danseuses.

Pour une demande en mariage tu t’agenouilleras et avec une brouette t’amènera un thon.

“Veux-tu m’épouser ?

- Mais t’es fou, il est énorme ! Oui, oui !!!”

Et en même temps c’est risqué.

Parce que dans l’autre sens, t’as une panne de frigo, BOOM tu perds l’équivalent de 350 649 heures de SMIC net. Ou 20’769 chroniques.

C'est-à-dire que si je m'y mettais faudrait que je fasse 5 chroniques par semaine, 50 semaines par an pendant 83 ans pour me payer ce poisson.

Et ça je pense ça les fait bien rigoler les 3 pauvres thons rouges qui restent.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.