Marina nous parle de la peur des enfants qui est malheureusement à son goût trop étudiée…

Je reviens aujourd’hui d’un petit séjour à Lyon…

Pendant lequel j’étais logée dans un très joli apppartment qui donnait sur une cour hyper bucolique dans laquelle jouait tous les jours une dizaine d’enfants… 

Et entendre comme ça pendant plusieurs jours leurs rires, leurs cris, leur joie de vivre en fait…

A un moment donné je pouvais plus nier la nature… 

Je vais avoir 32 ans et les voir comme ça tous les jours ça a vraiment fini par faire vibrer un truc en moi où je me suis dit… 

“et finalement… se faire ligaturer les trompes ?”

Ah nan le bruit qu’ils font ces petits enfoirés ! 

Comment un si petit truc peut produire des sons pareils ? 

C’est pire qu’une cornemuse ! Un gamin de 6 ans, tu le fais sécher, tu rajoutes 3-4 tuyaux et tu souffles dedans… Mais en Bretagne ils auraient plus besoin de se battre pour l'indépendance ! Ce serait la France qui les scierait et les pousserait vers l’Irlande.

“On dira plus jamais galettes on dira crêpes salées”

C’était fou ces gamins, ils étaient dix H24 dans cette saloperie de cour qui résonnait en plus…

Ca m’a fait faire une découverte biologique de dingue : en fait les enfants en dessous de 11 ans c’est le contraire des chiens et des chauves-souris…

C’est pas qu’ils perçoivent les ultra sons… c’est qu’ils entendent que les cris. Ils communiquent en hurlant !

C’est l’hybridation sourde d’un touriste espagnole et d’un restaurateur cannois.

Au bout de deux jours j’en ai vu un courir dans les escaliers avec des ciseaux, par réflexe j’ai failli dire quelque chose et après j’étais là… 

“Allez t’sais quoi ? Sélection naturelle… Si ça doit se faire… qui suis-je pour contrer les plans de l’univers…

Mon lave-vaisselle il est en panne depuis 8 mois, d’où je me mêle du grand tout”

Et les parents tu les voyais là comme des zombies…Tu sentais dans le regard qu’un truc s’était brisé ya hyper longtemps et qu’ils avaient reconstruit par dessus les ruines…

Sans y croire, juste parce qu’il fallait…

En vrai si t’approches assez, si tu regardes vraiment bien, au fond de la rétine de chaque parent…

Y a la scène de la planète des singes où ils sont sur la plage et y a un bout de la statue de la liberté qui dépasse à peine du sable…

Et y a Charlton Heston qui se met à chialer. T’es parent c’est ça ta vie : le souvenir de civilisation…

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.