Marina pense à nos sentiments amoureux bousculés par 2 mois de confinement

Ca y est, nous voici les amis libres, enfin libres ! De quoi on ne sait pas mais liiiiiibres.

Alors qu’est-ce que ça va changer ce déconfinement pour nos amours ?

Déjà j’ai une pensée pour une population qui est loin d’être majoritaire mais dont l’existence m’a émue tout au long du confinement : les gens qui se sont rencontrés juste avant le confinement et qui ont eu donc deux options.

D’un côté ceux qui ont vécu un coup de foudre mais qui n’ont pas voulu ou pu confiner ensemble. Ils sont tombés amoureux et paf, confinement. C’est-à-dire qu’ils ont vécu une espèce de romance du 17è siècle, une époque où on avait un autre rapport au temps et aux distances…

“Cher Madelon, Nous avons quitté Nice hier et devrions arriver à Cannes d'ici septembre… Si père ne contracte pas le typhus d’ici-là”

Ils ont vécu un début d’amour à distance, se sont connus par correspondance. Mais en plus ils ont peut-être vécu des étapes de dingue… Peut-être un des deux a perdu un proche, peut-être l’autre son emploi… Et tout ça par téléphone, skype, zoom facetime…

Après ne s’être connus pendant deux mois que par écrit et peut-être à travers les pires épreuves... Quand tu te retrouves a priori t’es prêt à emménager… 

Je me dis ça peut être une histoire géniale… A moins que tout à coup le drame, ce soir première nuit et… tu te rends compte que t’aimes pas son odeur ? Pas qu’il pue hein, juste sa peau, ses phéromones, ça marche pas.

Mais de loin extraordinaire, platoniquement la rencontre de deux âmes, de deux coeurs… Qu’est-ce tu fais ? Tu vas lécher des sièges de bus et tousser sur les étals de tous les supermarchés dans l’espoir de faire redémarrer le truc ? Ou tu vis ton histoire d’amour en scaphandre ? Ou tu fais semblant de t’être fait kidnapper et tu continues à vivre ton histoire via Skype en prétextant que t’es enfermé dans une cave en Autriche alors que pas du tout ?

Bonne chance à ceux qui se sont rencontrés donc pour ces retrouvailles qui j’espère seront belles.

L’autre groupe, ceux qui se sont rencontrés juste avant, coup de foudre et qui ont confiné ensemble… Ce qui veut dire que ça fait donc deux mois que… qu’ils copulent. Ils font plus l’amour à ce stade, ça tient vraiment plus du rut. Eux ils ont vécu la distance sociale négative, ils étaient imbriqués, fondus, fusionnés pendant 2 mois. Ils faisaient des pauses parfois pour prendre une cuillère de miel ou un bouillon et hop c’était reparti.

Vous bah… Déjà hydratez-vous, je pense vous avez perdu 30% de masse… Appelez vos familles, dites-leur que vous allez bien. Ensuite faites gaffe au soleil dehors quand y’en aura et bonne chance pour réapprendre les interactions sociales habillées quoi. Tout ce qui est se parler, saluer de loin etc. On ne lèche pas les gens pour dire bonjour !

Je pense aussi aux couples qui ont craqués et qui sortis de là vont se distancier socialement pour de bon. 

Ou à ceux et souvent celles qui devraient le faire mais qui ne peuvent pas. Parce que “l’amour” malheureusement parfois ça n’y ressemble pas du tout. Pour eux on le rappelle il y a évidemment le 3919 par téléphone mais également si c’est compliqué de passer des appels il y a une plateforme en ligne commentonsaime.fr pour avoir un soutien par tchat avec des professionnels.

Et enfin les célibataires… C’est SURTOUT DE VOUS qu’il est question. Enfin ceux qui se disent qu’ils vont profiter du déconfinement pour ne plus l’être. En Corée là ils viennent de se rendre compte qu’un mec qui était porteur a fait la tournée des clubs après la réouverture des bars et boîtes de nuit et qu’il aurait potentiellement pu infecter 7 200 personnes. On en n’est pas encore là mais néanmoins on vous surveille…

Alors les amis célibataires : va falloir draguer sobre, sous des lumières normales et de préférence dans votre immeuble.

Je sais, c’est pas facile, mais si vous voulez pas repasser deux mois tout seul… Où après avoir épuisé tous les fantasmes possibles et imaginables…Vous finissez par faire des rêves érotiques où Edouard Philippe vous asperge de javel en vous traitant de petite salope de zone rouge… 

Baisez local ! Tapez-vous vos voisins !

  • Légende du visuel principal: Marina Rollman (capture d'écran) © Radio France /
Programmation musicale
L'équipe
(Ré)écouter La drôle d’humeur de Marina Rollman
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.