Marina Rollman s'intéresse à 2 événements qui ont lieu en même temps ,mais ne toucherait pas la même population : Art Basel et le Mondial de football.

Ça y est les amis ! Nous voici à quelques heures de l’événement qu’on attend tous impatiemment depuis des mois ! Car oui c’est bientôt le coup d’envoi d’Art Basel ! Exactement la foire d’art contemporain de Bâle qui pour les mortels ouvre demain, mais à laquelle j’ai eu la chance d’assister hier parce que j’ai une vie plus intéressante que la vôtre.

Et en me baladant comme ça hier entre les installations, les vidéos et les jupes culottes Issey Miyake, j’ai constaté que malgré un certain illettrisme en matière d’art contemporain, j’ai pris énormément de plaisir à voir ces œuvres. Or, je trouve que c’est une critique un peu flemmarde qui revient souvent avec l’art contemporain : je n’aime pas parce que je ne comprends rien. ET ALORS Y’A PLEIN DE TRUCS QUE TU COMPRENDS PAS QUE T’AIMES BIEN !! Les paroles de Balavoine, le film Inception, le flan, le sexe ! Moi-même je possède un vagin, je comprends très mal comment ça fonctionne. Je sais quand c’est rigolo mais je ne peux pas te détailler le truc en plan de coupe…

L’art contemporain c’est pareil, y’a pleins de choses que tu peux juste ressentir spontanément et c’est déjà chouette. Et puis y’en a d’autres, en effet parfois ça prend deux minutes à comprendre mais comme tout en fait. La philatélie, le métal, le patinage artistique : faut du contexte pour apprécier. Même le film le plus populaire qui soit, tu ne peux pas te pointer dans la salle de cinéma au milieu du truc et dire : “C’EST QUOI C’EST QUI JE COMPRENDS RIEN IL FAIT TOUT NOIR C’EST DE LA MERDE ON Y VA CIAO” ! Et puis le truc cliché aussi, c’est de dire que ce que tu vois dans des galeries, “mon gamin aurait pu le faire”. Sincèrement, le jour où ton gosse de 4 ans prépare sa conférence pour le palais de Tokyo sur la présence de la critique des médias dans ses installations vidéos, plutôt que de faire chier tout le monde dans le TGV à regarder Peppa Pig sans les écouteurs… Je te jure qu’on sera tous contents !

Tout ça pour dire, l’art contemporain, pleins de gens se l’interdisent parce que ce serait supposément trop obscur, c’est dommage…Mécanique inverse et symétrique pour le foot… Parce qu’il est très présent médiatiquement et que c’est massivement populaire, il y a des gens qui se sentent intelligents d’éviter… On commence à les entendre là depuis quelques semaines ceux qui se gaussent déjà : “Alors moi j’en ai rien à carrer de la coupe du monde, je ne vais pas regarder un match“ ! 

Mais tu sais que tu ne gagnes pas de points en le proclamant. Ce n’est pas : tu chies sur 5 coupes du monde d’affilée et à la 6ème, t’es automatiquement fait chevalier des arts et des lettres. Tu ne reçois pas un coup de fil un jour : “Thierry, on a entendu que vous n’aimiez pas le football on voulait donc vous proposer d’éditer vos statuts facebook à la Pléiade”. Mais donc je me suis dit à l’aube de ces deux événements majeurs que sont pour leur domaine respectif Art Basel et la coupe du monde de football. Ne faudrait-il pas en finir avec ces clichés, qui voudraient que d’un côté le football soit un passe-temps de demeurés tandis que l’art contemporain serait une vaste fumisterie élitiste ?

...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.