Inspirée par la fête de la Saint-Valentin, Marina propose de refaire un point sur ces fameuses différences hommes-femmes...

En cette fête des amoureux où les couples hétéro entament la grande parade de… Madame met des sous-vêtements inconfortables… monsieur achète des fleurs moches… je me disais qu’il était peut-être temps de refaire un point sur ces fameuses différences hommes-femmes qui feraient supposément tout le piquant de l’affaire.

Parce qu’on pourrait croire que je suis enfermée dans une petite bulle idéologique gaucho parisienne France Inter etc. 

Mais en réalité j’ai la chance de débattre très souvent de ces questions avec des gens qui sont pas d’accord.

Parce qu’à chaque fois que j’en fais une chronique en radio ou sur scène ça me vaut ensuite des hordes de messieurs tout rougeauds qui viennent sur ma page Facebook m’expliquer la vie avec des fautes d’orthographe.

Et j’ai souvent des conversations formidables grâce à eux.

Une fois sur la question de l’objectification féminine y a un homme qui m’avait écrit "Vous comprenez c’est normal que les femmes vous deviez vous faire plus belles parce que nous les hommes on est plus visuels…"

"Ça veut dire quoi nous on est des caniches on voit en noir et blanc ?"

Il m’avait dit "Nan nan pas du tout ça date du paléolithique."

Je lui dis "Mais je croyais que tu bossais à La Poste"

"Oui mais j’ai lu des blogs alors en fait ça date du paléolithique parce qu’en fait à l’époque on était tous des chasseurs cueilleurs tu vois mais vous les filles vous étiez dans la caverne vous faisiez des paninis…. Et nous les hommes on allait chasser les proies dans la plaine et elles étaient très loin. Donc pour les voir on a du développer un nerf qui va de là à là et c’est pour ça que tu dois mettre des talons."

Si t’es un peu circonspecte il t’abreuve de liens : feminazi/skyblog/macronestunreptile.fr

T’es là “Ah bah s’il y a des recherches académiques alors très bien “

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.