Pour Marina, quand on vit en France, il est très facile de trouver des raisons d'avoir peur des Musulmans, surtout par les messages relayés dans la presse...

Aujourd’hui je voulais parler de mot… 

Notamment du mot terroriste quelques jours après les attaques terroristes de Christchurch en Nouvelle Zélande lors desquelles plus de 50 Musulmans ont perdu la vie assassinés par un terroriste suprématiste blanc.

Ah vous vous attendiez pas à ça hein ? 

J’ai dit “je vais parler de mots” vous vous êtes dit

“Ah chouette… une chronique un peu ambiance Bernard Pivot… Elle va faire des contrepèteries pour démontrer que c’est difficile de faire des rimes en -ouille”

Et non, changement d’ambiance !

Mais pourquoi les mots en rapport avec les attentats de Christchurch ?

Eh bien parce qu’une des questions dans les medias c’était le choix des termes employés pour décrire le terroriste.

Comme il est blanc on a plus facilement parlé de déséquilibré, de loup solitaire, de tireur, d’artificier enthousiaste, de chasseur myope, bref on a fait des euphémismes.

Mais c’est important de parler de terrorisme parce que derrière ces attaques il y a des notions politiques et idéologiques fortes.

Il est pas allé la chercher dans un grimoire obscur du 17e siècle sa haine des musulmans, son envie de les éradiquer.

C’est une pensée très accessible, y compris en France.

Et c’est là aussi que les mots ont une importance.

Selon où vous habitez c’est plus aisé d’avoir accès à de la propagande anti-musulman que d’être pris en charge pour une situation de détresse psychologique.

Si on vit en France c’est aisé de trouver des raisons dans les médias mainstream d'avoir peur des Musulmans.

On peut trouver des ressources pour se sentir profondément menacé même si on interagit jamais dans le réel avec des Musulmans.

En France en 2019 y a des gros journaux, j’entends des journaux respectables, considérés comme sérieux, très largement distribués, qui  chaque semaine titrent en une le mot “ISLAM” et JAMAIS c’est associé à des trucs cools.

C’est pas Femme Actuelle qui titre : “Islam et flan maison”

C’est pas Elle déco “Islam et mas provençaux”

Nan c’est toujours à côté de genre “crise économique, réchauffement climatique, troubles érectiles”

L’islam est manifestement une question en France toutes les semaines.

Toutes les semaines y a des journaux qui posent une question sur les Musulmans.

Quels sont leurs réseaux, qui sont les imams dangereux, cachent-ils des pitbulls sous leurs djellaba, la garniture salade-tomates-oignons est-elle compatible avec la République ?

Toutes les semaines revient la question de l’Islam, et alors l’Islam ? Hein ? Alors qu’est-ce que ? Islam question hein non ? Alors ? Hein ? Cette histoire d’Islam ?

Bah ça va être très simple la question c’est la suivante :

Y a-t-il des Musulmans en France ?

Réponse : oui.

Vont-ils rester ? Oui.

Mais même si on fait des unes toutes les semaines pour dire que c’est un problème ? Oui.

Les Musulmans c’est pas Beetlejuice à l’envers. C’est pas tu dis 3x leur nom ils disparaissent. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.