Ce matin, Marina constate que même confinés certain(e)s n'ont pas perdu le goût de la compétition

Ça y est on a fêté la semaine passée un mois de confinement.

Oui ! Bon anniversaire !

C’est nos noces de coton, pour les fêter vous pouvez mettre un pyjama en coton, un jogging en coton ou encore un simple slip en coton et… manger des pâtes en regardant par la fenêtre en pensant…

“On fait quoi ce soir Cortex ?

- La même chose que tous les autres soirs Minus, tenter de conquérir le monde !”

Si vous ne comprenez pas cette référence vous êtes une personne à risques et je vous suggère de porter un masque jusqu’en 2040 à peu près.

Mais bref un mois donc on s’est enfin glissé dans une routine… 

Et on a ramené avec nous certains démons du monde d’avant dans le monde du confinement comme… le goût de la compétition.

Ca y est ! Il y a aujourd’hui deux catégories dans les gens qui confinent :

Ceux qui subissent leur confinement et ceux qui performent. Voire qui surperforment.

Et là-dedans y’a des gens... qui font leur pain. Y’a des gens, en confinement, qui font leur propre pain… ILS ME STRESSENT. OH LALA.

Tes photos de levain, tes photos de four, tes photos de farine TU ME STRESSES. 

On n’est pas assez angoissés maintenant faut que je culpabilise de pas faire mon pain ?

Mais viens on devient tous amish, profitons du confinement pour regarder des tutos et devenir maréchal ferrant, crieur, allumeur de réverbères !

Profitons du confinement pour fabriquer une chaise à porteur et rétablir la monarchie de droit divin !

Ils me stressent les apprentis boulangers et en même temps je les envie de loin, mais j’y participe pas pour autant…

C’est une des incarnations de ce qu’on pourrait appeler la fomo.

La fomo mais qu’est-ce que c’est ?

La fomo ce n’est pas comme son nom pourrait le laisser croire un délicieux dessert italien ou encore le nom d’une nouvelle ligne TER reliant Fontainebleau à Montpellier… 

Mais un acronyme de l’expression anglophone “fear of missing out” qu’on peut traduire par la peur de rater quelque chose qui mène ceux qui en souffrent à une vie sociale frénétique et une hyper-connexion permanente.

Enfin qui menait. A l’époque.

Vous vous rappelez ? Ça nous arrivait ça dans le monde d’avant ?

Par exemple Daniel il m’envoyait des messages le jeudi à 2h du matin “Viens chez Leïla, quand on aura tous fini de se faire tatouer elle a dit qu’il y aurait des combats de chiens” 

Et que je répondais “j’essaie de passer après mais là je suis chez Agnès Hurstel… on fait des incantations à Gaïa en brûlant des effigies de pénis” j’étais en pleine fomo. 

Tiraillée entre ce que je vis et ce que j’aimerais être en train de vivre par le truchement de mon téléphone portable.

Au fond je sais très bien que je vais rester chez Agnès et qu’on va finir… par faire un cercle des femmes au clair de lune, accompagnées par une harpiste et un choeur de travailleuses du sexe chiliennes à chanter une version non genrée de l’Internationale. 

Je sais que bientôt le jour se lèvera et que donc je ne vous rejoindrai pas Daniel et Leïla. 

Mais je vous dis quand même le contraire parce que je n’arrive pas sereinement à m’y résoudre.

Et cet écart entre qui tu veux être et qui tu es vraiment… tu peux le constater facilement aujourd’hui si t’aimes bien lire.

Parce qu’on est tous aujourd’hui face à cet écart.

Moi devant ma bibliothèque en ce moment, je vois les livres de la femme que j’aimerais être, mais qu’au fond ça me fait chier vraiment de les lire… 

Les livres qu’on m’a offert en pensant me faire plaisir et qui me font constater que vraiment à part mon chien je n’ai pas de vrais amis…

Et enfin les livres que j’ai vraiment envie de lire mais qui sont pas aussi cool que j’aimerais.

Et donc ce soir encore, je ne ferai pas mon propre pain, je ne lirai pas une grande philosophe et je ne vous rejoindrai certainement pas à une fête chez Leïla, c’est pas faute d’avoir envie !

Programmation musicale
  • Boz Scaggs
    Boz ScaggsLowdownLabel : SONY MUSIC CATALOG1976
L'équipe
Thèmes associés
(Ré)écouter La drôle d’humeur de Marina Rollman
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.