Ce matin, Marina vous donne ses bons conseils pour bien se conduire en vacances...

Qui sont les begpackers ?

Les amis c’est officiel, l’été c’est demain et donc avec l’été j’espère pour tout le monde un peu de vacances.

A part évidemment Leïla qui entame avec l’été un marathon d’évènements culturels plus glamours les uns que les autres… 

A commencer par le festival d’Avignon, le in, le off bien sûr…

Mais également le middle que très peu de gens connaissent…

Puis évidemment la triennale de la performance liquide à Cologne, suivi du festival de films muets et sans image de Vancouver…

Mais bref à part Leïla on va tous aller faire les ploucs au soleil au moins quelques jours dans les prochains mois.

Et j’ai appris récemment l’existence d’un type de voyageurs que j’aurais pas osé imaginer dans mes pires cauchemars…

Le begpackers, vous voyez ?

Alors les bagpackers c’est donc littéralement les voyageurs sac à dos…

Ces gens qui n’ont manifestement pas eu vent de l’invention de la crème solaire…On dirait des raisins secs avec des dread blondes… 

Ils ont toujours des noms courts genre Vince ou Craze ou Pipou…

T’arrives pas à dire s’ils ont 22 ou 48 ans… 

Et généralement ils refusent de te dire d’où ils viennent.

Très clairement ils sont blancs, mais quand tu demandes d’où ils viennent t’as toujours des réponses vagues

“J’étais Uruguay 3 mois ou 6 ans je sais plus, avant ça Indonésie”

T’es là « Mais dis-le que t’es de Bayonne Vince ça va c’est pas grave ».

Et bon ils font ce qu’ils veulent c’est très bien SAUF QUE…

Y a des bagpackers qui se retrouvent à cours d’argent parfois pendant leur voyage et qui donc pour poursuivre l’aventure… se mettent à mendier “beg” en anglais dans les pays dans lesquels ils se trouvent pour continuer à voyager.

Aujourd’hui tu peux trouver un petit couple d’Allemands à dread et train de jouer mal de la guitare à un arrêt de bus en Inde pour qu’on leur donne des sous.

C’est chaud, c’est très très chaud. D’aller dans des pays demander à des gens qui pour des raisons économiques ou politiques ont probablement pas fait un tiers du dixième des voyages que t’as fait toi…

Et leur demander de sponsoriser ta vie sabbatique…C’est quand même très très chaud.

J’ai donc décidé de vous faire part de ma petite liste de choses dont on pense qu’on peut les faire parce que c’est les vacances mais… 

En fait, non. 

L'équipe
(Ré)écouter La drôle d’humeur de Marina Rollman
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.