Ce matin, Marina nous parle d'une petite chose apparue subitement sur son menton un beau jour...

Y’a quelques jours je me réveille et je sens un truc qui tape dans mon menton. Je touche je me dis mince je me suis fait un bleu pourtant ça fait 2-3 semaines que je me suis pas battue…

Je vais voir dans la glace rien et tout à coup je réalise… C’est pas un bleu, c’est l’annonce de l’arrivée du plus grand bouton que la Terre ait jamais porté. Je sens clairement le truc pas juste il tape, à ce stade il a une sonnette. Un interphone, il me demande le code.

Je sens que ça va être apocalyptique… Je sens que ma peau a clairement racheté les droits du Pic de Dante… Et qu’elle fait un remake 3D avec Vin Diesel dans le rôle du pic.

Je sens que c’est pas un bouton qui arrive c’est une personne…

Je sens que ce qui vient on va devoir le mettre sur le bail… 

Clairement c’est considéré comme une personne de plus sous ton toit. Faut le déclarer à l’état civil. Y’a peut-être moyen de demander des allocs…

En tout cas je pense quand il va arriver, mon mari va me quitter.

Pas que je sois trop moche avec, mais juste il va développer des sentiments pour le truc.

Je pense que mon bouton va avoir plus de charisme que moi, qu’il va m’éclipser. Mon mec il va chuchoter des trucs “ça te dirait qu’on aille boire un verre que les deux, j’ai l’mpression qu’il se passe quelque chose.”

Je sens que ça va être un de ces trucs où pendant plusieurs jours les gens ne regardent que ça… Ca hypnotise.

Et toi t’essaies d’avoir des conversations normales mais tu vois les gens regarder…

Ils se tiennent devant toi bêtement, attendent quelque chose. Et t’as envie de hurler “OUI CA VA J’AI UN BOUTON” Et les gens sont là en face “mais je voulais juste savoir si vous aviez la carte du magasin”

Et puis un jour passe, deux jours passent et… plus rien.

Il est jamais sorti il s’est évanoui dans la nature. Comme les pogs et les worlds apart.

On pourrait croire “ah bah génial tant mieux s’il est jamais sorti…”

Mais c’est pire !

Où est-ce qu’il est parti ? J’ai envie d’en parler à Christophe Hondelatte.

C’est tellement plus flippant comme perspective. Il était là, il arrivait et… il a disparu dans le vestibule.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo…

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.