Marina Rollman est tombée "par hasard" sur les commentaires présents sous les vidéos publiées sur Internet, et raconte son expérience...

J’en peux plus les moches, je suis à bout, les gens sont trop méchants…On ne s’en rend pas forcément compte, parce que dans la vraie vie tu passes soit du temps avec des gens que t’aimes bien, soit des gens qui te paient… Donc que ce soit avec Leïla ou Nagui, je sais rester civile…

En revanche : C’EST PAS DU TOUT LE CAS SUR INTERNET ! Alors oui, prendre le pouls de l’époque sur internet, c’est consulter les gens les plus énervés, qui ont le plus de temps à perdre et qui parlent souvent pour ne rien dire…Et ce n’est pas en causant avec Nadine Morano qu’on peut reprendre foi en l’humanité.

Mais voilà je m’ennuyais. Samedi j’étais au mariage d’un pote, à Londres, et sa grand-mère, elle était en train de me casser la tête…De comment je ne sais pas quoi elle était à la tête du Commonwealth, et que Churchill faisait du bruit en mangeant, et qu’ils auraient jamais dû rendre l’Inde… 

Moi j’étais là “Oui madame d’Angleterre vous m’avez déjà raconté tout ça au mariage de William” ! Et là elle me dit “rah qu’est-ce qu’on se fait chier viens on lance une chenille”

Bon elle avait un peu forcé sur l’anisette… Je lui dis “écoute Lison ce soir pourquoi pas, mais là, Megan est quand même en train de marcher vers l’autel…Attendons déjà de voir s’ils disent oui.”Et donc pour la calmer je commence à lui montrer des vidéos youtube…

Des loutres qui se tiennent la main, un best of de RuPaul, des chroniques ratées d’humoristes  inter…Un truc qui lui donne une vue des choses essentielles de l’époque.Et par hasard je regarde les commentaires…Non mais en fait on est foutus. Faut qu’on s’euthanasie tous autant qu’on est.

C’est d’une violence ce qui se joue ! Alors attends je ne dis pas qu’au 17è les gens ils n’étaient pas tendus quand ils s’embrouillaient ! “ Et ta mère la Huguenotte… elle traie des chèvres chez le vicaire” ! Mais là ce qui est dingue, c’est qu’on ne se connait pas ! Et qu’on se jette des trucs à la gueule tellement vénères !

Nan mais les humains, on a pris une de ces confiances ! D’où quand on est pas d’accord on crie sur des inconnus comme ça ? On traite leur mère, leur lignée sur 8 générations…

En vrai ce qui nous sépare de l’amibe, c’est le rugby à 7 et les soufflés au fromage. Pour le reste, on est juste des petits animaux qui devraient s’émerveiller du miracle constant de la vie, de la beauté du monde, du fait qu’on existe à une époque où on a accès non seulement à Whitney Houston mais également au riz au lait…Juste ces deux trucs, c’est déjà assez pour aller bien.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.